vendredi, décembre 9, 2022


Violences au stade municipal de Sokodé : la décision du Comité d’urgence de la FTF attendue

La 4ème journée du championnat national de la première division a été marquée par des actes de violences au stade…

Parredaction Catégorie Sport le 20 décembre 2021


La 4ème journée du championnat national de la première division a été marquée par des actes de violences au stade de Sokodé. Suite à cela, le Comité d’urgence de la FTF tient une réunion ce lundi 20 décembre 2021.

C’est ce qu’indique le communiqué du 19 décembre 2021 de la FTF. Ces violences au stade municipal de Sokodé ce dimanche 19 décembre 2021 lors du match SEMASSI vs KAKADL, sont fermement condamnées par le Comité Exécutif de la Fédération Togolaise de Football.

Annonce des mesures relatives aux violences au stade

Violences au stade municipal de Sokodé : la décision du Comité d’urgence de la FTF attendueSelon le communiqué signé par le Secrétaire Général de la Fédération Togolaise de Football, « ces incidents viennent saper tous les efforts fournis par la Fédération Togolaise de Football et les autorités gouvernementales pour la reprise progressive des activités sportives avec le public ».

C’est dans cet ordre d’idées que « dès lundi, 20 décembre 2021, le Comité d’urgence de la FTF se réunira pour envisager des mesures à prendre pour éviter que la suite des championnats nationaux, ne connaisse des incidents similaires », précise-t-il.

Quant à la Commission de Discipline de la FTF, elle se réunira également en urgence pour prendre des mesures provisoires et ouvrir une instruction afin de situer les responsabilités et sanctionner les auteurs de ces faits.

Ces violences au stade municipal de Sokodé ont été maitrisées grâce aux interventions des autorités locales et des forces de l’ordre « que le Comité Exécutif remercie pour la rapidité et souhaite prompt rétablissement aux blessés ».

Lire aussi : La FTF situe les acteurs par rapport au championnat national de football féminin

Les circonstances relatées…

Selon les informations, ces violences ont été causées par un penalty sifflé pour Semassi, mais qui a été annulé, par la suite, par l’arbitre central de la partie.

Violences au stade municipal de Sokodé : la décision du Comité d’urgence de la FTF attendue« A la dernière minute, l’arbitre, sur une action, a pointé du doigt le point de penalty de Kakadl mais son assistant désignait le pont de corner. Après avoir consulté ce dernier, l’arbitre annule le penalty. Ce qui n’a certainement pas plu aux supporters des Sémons », a décrit Globalactu.

C’est pour calmer les violences que « les forces de l’ordre ont intervenu avec des tirs de gaz lacrymogènes. C’est la débandade. Sur une photo qui circule déjà sur les réseaux sociaux, on peut voir un élément des forces de défense et de sécurité blessé à la tête, probablement par un projectile. Ceux qui suivaient le match se sont débrouillés chacun de son côté, pour se frayer un chemin », a-t-il ajouté.

Fafa A.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.