Vaccination anti-Covid-19: les quinquagénaires et plus du Grand Lomé invitées à se faire recenser

La seconde phase de la campagne de vaccination anti Covid a officiellement démarré ce lundi, 15 mars 2021. Ce, à…

Parredaction Catégorie Santé le 15 mars 2021 Étiquettes : , , , , , ,


La seconde phase de la campagne de vaccination anti Covid a officiellement démarré ce lundi, 15 mars 2021. Ce, à travers le recensement de la cible concernée dans le Grand Lomé qui est une zone à risque. Cette étape fait suite à la première phase qui a consisté en la vaccination des professionnels de santé les 11 et 12 mars dernier.

Le vaccin qui a été administré au Togo est AstraZeneca de l’initiative Covax. Il faut rappeler que les autorités togolaises ont également fait l’objet d’une vaccination solennelle le 10 mars. De la cheffe du gouvernement Victoire Tomégah-Dogbé aux ministres en passant par les parlementaires, elles se sont faites administrer le vaccin AstraZeneca.

vaccination anti covid, le processus de démembrement

Cette deuxième phase de vaccination anti Covid concerne deux principales cibles. Il s’agit notamment des personnes âgées de 50 ans et plus, et celles de moins de 50 ans et porteuses de comorbidités. On attend par comorbidités, les maladies comme hypertension artérielle, le diabète, les cancers, l’infection au VIH/SIDA, les maladies rénales ainsi que les maladies respiratoires chroniques.

Ainsi, l’inscription se fait sous plusieurs manières dont celle en ligne. Pour ce faire, il suffît juste de cliquer sur le lien : https://vaccination.togosafe;gouv.tg/formulaire-denrolement-de-la-population/?type=POPULATION.

Autres formes d’inscription

Le gouvernement a pensé à toutes les éventualités. En dehors de l’inscription via les canaux digitaux, les personnes concernées peuvent se faire démembrer dans les centres de santé. Il y a 37 formations sanitaires publiques du Grand Lomé aménagés pour la circonstance. L’inscription se fait de 07h30 à 12 heures et de 14h30 à 17heures.

Il y a une équipe composée des agents de santé communautaire qui se chargeront de procéder à un dénombrement porte à porte. Cette forme d’enregistrement est destinée aux personnes qui sont incapables de s’inscrire en ligne ou de se rendre dans les formations sanitaires.

« Le Gouvernement compte sur la mobilisation et l’engagement de tous pour la réussite de cette campagne de vaccination destinée à endiguer la propagation de la pandémie dans notre pays », indique le gouvernement dans le communiqué.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *