Togo : ouverture de l’« Université d’octobre 2020 » ce 06 octobre

L’« Université de octobre 2020 », c’est ce qu’organise le Cabinet Winiga Consulting International organise du 06 au 10 octobre…

Parredaction Catégorie Dossiers le 5 octobre 2020 Étiquettes : , , , ,

L’« Université de octobre 2020 », c’est ce qu’organise le Cabinet Winiga Consulting International organise du 06 au 10 octobre 2020 à Lomé. Il s’agit d’une formation qualifiante et pratique en sauvegarde sociale et environnementale.

Le but de l’« Université de octobre 2020 » est de transmettre aux participants des connaissances solides relatives à la sauvegarde sociale et environnementale. Ladite formation respectera les normes des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) dont la Banque mondiale, l’Union Européenne ou la Banque Africaine de Développement.

« Université d’octobre 2020 », cadre contextuel

La formation du Cabinet Winiga Consulting International vient répondre au problème du non-respect des mesures de sauvegarde environnementale et sociale. En effet, ce phénomène entraine, le plus souvent, la suspension des projets.

Ainsi, les promoteurs de « l’Université de octobre 2020 » entendent contribuer à la production des ressources humaines de qualité en la matière. Aussi, ils comptent contribuer à réduire la pénurie d’expertise locale dans la sous-région et au Togo. En ce qui concerne notamment, la gestion des projets et programmes.

« L’Université de octobre 2020 » vise « les ambitieux en expertise de développement social et environnemental ».

Le profil des participants

« L’Université de octobre 2020 » n’est pas ouverte à tous. Les personnes désirant prendre part à cette rencontre de formation et de partages d’expérience devront répondre à des critères spécifiques. Dans un premier temps, elles doivent avoir au minimum un BAC+4 ou une licence LMD en sociologie, anthropologie, foresterie ou écologie.

Les domaines de la géographie, la science de l’environnement et associée, l’agronomie, l’hydraulique, le génie sanitaire ou du droit sont également concernés. Ensuite, il faudrait justifier d’une expérience de minimum deux ans dans le domaine de l’environnement ou du développement sociale/Protection sociale.

Enfin, les participants devraient avoir une bonne capacité rédactionnelle et de lecture des documents avec forte capacité de capitalisation et apte dans le respect des délais. Il faut rappeler que la sélection des candidats s’est faite suivant des critères spécifiques.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *