dimanche, décembre 4, 2022


Dialogue ACP/UE : L’Union Européenne engagée à accompagner le Togo dans ses efforts pour éradiquer le terrorisme

Le Togo et l’Union Européenne (UE) renforcent leur relation. Ce lundi 07 novembre 2022, la capitale togolaise a connu la…

Parredaction Catégorie Politique le 9 novembre 2022 Étiquettes : ,


Le Togo et l’Union Européenne (UE) renforcent leur relation. Ce lundi 07 novembre 2022, la capitale togolaise a connu la 1ʳᵉ session du Dialogue de partenariat entre les deux parties. Plusieurs sujets, notamment le terrorisme, l’impact de la guerre en Ukraine, la décentralisation et les élections prochaines au Togo, et la gouvernance économique étaient au cœur des discussions.

Conformément à l’article 3 du nouvel Accord de partenariat entre l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique et l’Union Européenne (OEACP-UE), paraphé à Bruxelles le 16 avril 2021, le dialogue de partenariat entre l’UE et le Togo a tenu sa première session ce lundi. Il a été coprésidé par le Prof Robert Dussey, ministre en charge des affaires étrangères et Joaquín Tasso Vilallonga, ambassadeur de l’Union Européenne au Togo.

1er dialogue de partenariat Lomé-UE

« Le Togo est toujours disposé à dialoguer avec ses partenaires pour le bien-être de chacune de nos populations », a lancé le chef de la diplomatie togolaise dès le début des discussions. Il faut souligner qu’il a été essentiellement lors des échanges de la lutte contre le terrorisme et la situation dans la région des savanes, l’impact de la guerre en Ukraine et les mesures de mitigation, le processus de décentralisation et les élections à venir, ainsi que de la lutte contre la corruption.  Union Européenne

L’Union Européenne s’est dite prête à renforcer et à amplifier sa coopération avec le Togo. Dans ce sens, elle va doter les forces de défense et de sécurité togolaise des capacités de riposte afin de permettre une lutte efficace contre les forces armées criminelles qui ont fait déjà des victimes au nord du pays. Se montrant solidaire envers ces dernières, l’institution s’engage ainsi, à aider son partenaire dans sa détermination à intensifier les efforts multidimensionnels pour éradiquer le terrorisme et améliorer les conditions de vie des populations.

Comme évoqué plus haut, la guerre en Ukraine et ses effets dévastateurs étaient au cœur de ce dialogue entre le Togo et l’Union Européenne. On retient que la partie togolaise a salué son vis-à-vis pour avoir mitigé les conséquences du conflit, tant au niveau multilatéral comme bilatéral, et notamment la nouvelle allocation additionnelle de 10 millions d’euros au Togo pour renforcer la résilience de ses systèmes alimentaires, lit-on dans le communiqué ayant sanctionné la fin des discussions.

Lire Aussi :  Togo : Augustin Favereau pour une nouvelle impulsion de la relation Paris-Lomé

L’Union Européenne exhorte le gouvernement togolais à faire plus

À leur tour, le partenaire du Togo a loué les réformes visant à une décentralisation effective du pays en ouvrant les voies aux élections législatives pour 2023. Le gouvernement togolais a été donc invité à poursuivre ses efforts dans ce sens. Union Européenne

Et enfin, Joaquín Tasso Vilallonga et l’Union Européenne ont également salué les mesures prises par le gouvernement togolais pour mitiger l’impact de la vie chère sur les populations les plus vulnérables. Toutefois, « elle a encouragé le gouvernement togolais à redoubler les efforts pour lutter contre l’impunité ». Elle a profité de l’occasion pour réitérer sa disposition à considérer un appui spécifique au parquet, à cet effet.

Nabuch Aboubakar

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.