Togo: une école entrepreneuriale pour chacune des 117 communes

La nouvelle ambition du gouvernement togolais est tournée vers le développement des nouvelles communes. A ce titre, chaque commune du…

Parredaction Catégorie Economie Société le 14 août 2020 Étiquettes : , , , ,


La nouvelle ambition du gouvernement togolais est tournée vers le développement des nouvelles communes. A ce titre, chaque commune du Togo disposera d’une école entrepreneuriale. Il s’agit pour le gouvernement de réduire la pauvreté et promouvoir l’économie nationale. Cette nouvelle aspiration rentre dans le cadre de la mise en œuvre du PND. Ce qui devrait permettre l’émergence d’une classe d’entrepreneurs compétitifs sur les marchés.

Le gouvernement se propose en effet de mettre en place des mesures et de développer des actions pour promouvoir une agriculture orientée « agrobusiness ». Elles permettront d’attirer les investissements privés, d’accroître le rendement, de professionnaliser davantage les acteurs.

Création d’une école entrepreneuriale pour chaque commune, une volonté entièrement manifestée

Depuis le mardi 11 août, le ministre de l’agriculture a eu des échanges avec les autorités locales du pays. Occasion pour les acteurs impliqués de se familiariser avec le nouveau concept devenu une bouffée d’oxygène pour le secteur agricole.

La faisabilité du projet, l’identification des infrastructures mobilisables et des sites pour l’implantation des centres de formation ont retenu l’attention.

Par ailleurs, les questions liées aux ressources pédagogiques nécessaires à l’incubation et à l’insertion des jeunes agri-preneurs ont été aussi abordées. La sélection et la formation des formateurs des centres ainsi que des mentors des apprenants ont également suscité un intérêt.

Le but fondamental est de promouvoir pour le secteur agricole l’entrepreneuriat rural. Ce qui entraine le professionnalisme, l’employabilité et l’auto-emploi, notamment des femmes et des jeunes.

Les domaines de formation

Les jeunes à l’école entrepreneuriale seront formés dans divers domaines. On peut citer entre autres le domaine de la production, de la transformation, de la commercialisation, de la prestation de services (de mécanisation, irrigation). Tous autres services connexes sont également pris en compte.

Dans cette optique, il s’agit de développer les compétences par rapport aux besoins en métiers sur le territoire dans le secteur agricole. Ce qui conduit inéluctablement à l’éclosion de jeunes entrepreneurs et leur employabilité.

Pour réussir le projet, la participation et l’implication des maires/collectivités locales sont opportunes et nécessaires.

Pour rappel, la nouvelle ambition des autorités est de renforcer davantage le rôle de l’agriculture dans la création de richesse. Cela passe par l’amélioration des conditions de vie des acteurs, la modernisation du secteur et l’accès aux marchés nationaux et internationaux.

Vivement que ce projet soit rapidement effectif pour le grand bien des jeunes des 117 communes du Togo.

Lire aussi: Togo/Gestion communale : les 117 maires formés

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.