Togo : après l’ultimatum de l’ARCEP, Moov-Togo opte pour de nouvelles grilles tarifaires depuis vendredi

Après la sonnette d’alarme tirée par l’ARCEP Togo la semaine dernière, la compagnie de téléphonie mobile Moov-Togo a pris le…

Parredaction Catégorie Dossiers le 23 novembre 2020 Étiquettes : , , , , ,

Après la sonnette d’alarme tirée par l’ARCEP Togo la semaine dernière, la compagnie de téléphonie mobile Moov-Togo a pris le taureau par les cornes. En effet, elle a annoncé à ses fidèles abonnés de nouvelles grilles tarifaires à compter du vendredi 20 novembre 2020.

L’annonce été faite via un communiqué de la direction de la société Moov.

Une réaction rapide de la société

Le communiqué rendu public, jeudi, par Moov-Togo indique aux abonnés que ce changement est en rapport avec les décisions n°2020-001/ARCEP/CD et n°2020-002/ARCEP/CD de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP) du 9 novembre 2020.

Cette décision de l’ARCEP Togo, a noté la compagnie, encourage la non-différenciation tarifaire. En effet, la direction de Moov-Togo a tenu à préciser que les nouvelles grilles tarifaires impliqueront le coût de terminaison d’appel entre les deux opérateurs mobiles d’une part et les attentes des consommateurs liées aux contenus des offres d’autre part.

Désormais, un coût unique sera attribué à tous les profils quelles que soient les destinations en local, et sur les forfaits. Aussi, des minutes d’appels seront offertes vers tous les réseaux nationaux d’après la nouvelle tarification, a informé la société.

Une mise en garde préalable par l’ARCEP Togo

L’ARCEP Togo avait déploré les pratiques non conventionnelles de la libre concurrence. En effet, dans une récente note, l’agence d’Etat avait mis en garde les deux entités « pour pratiques de différenciation des tarifs des communications on-net (intra-réseau) et off-net (inter-réseau) ».

Ils étaient tous les deux accusés de rendre les appels entre des numéros de leur réseau respectif, moins chers que ceux entre des numéros appartenant à deux réseaux différents. Cette pratique, pouvant potentiellement décourager donc les appels vers le réseau concurrent (qui reviennent mécaniquement plus chers), est « en violation des clauses de leurs cahiers de charges », et « nuit gravement à une concurrence loyale et saine dans le secteur ».

Après cette nouvelle tarification de Moov-Togo, il ne reste plus que TOGOCOM pour lui emboiter le pas, afin de se mettre en règle avec l’ARCEP Togo.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *