UFOA B U17 : le ministère des sports situe l’opinion sur la disqualification du Togo

Le 6 février dernier, le ministère des sports a situé l’opinion publique par rapport à l’affaire de disqualification du Togo…

Parredaction Catégorie Sport le 8 février 2021 Étiquettes : , , , , ,


Le 6 février dernier, le ministère des sports a situé l’opinion publique par rapport à l’affaire de disqualification du Togo lors du tournoi UFOA B des moins de 17 ans qu’a abrité le Togo du 5 au 18 janvier dernier. En effet, le 10 janvier, pour des questions d’irrégularité des tests IRM, une correspondance de l’UFOA B a signifié au pays hôte la disqualification de sa formation qui était pourtant bien partie. La fédération togolaise de football (FTF), le public sportif togolais entier et le ministère des sports ont réagi face à cette note.  A ce propos, le Le 6 février dernier, le ministère des sports a rendu public le rapport de sa commission d’enquête lors d’un point de presse.

Pour clore cet épisode, la commission d’enquête mise sur pied pour situer les responsabilités a soumis son rapport au ministère avec des recommandations.

Des responsabilités partagées

Les travaux de la commission d’enquête ont été effectués par les membres de la dite commission qui sont au nombre de composée de six (06). Il s’agit du Dr Kpessu Abalo, Dr Edoh Sétowou Mawulikplimi, Dr Agbobli Yao Apélété, M. Agopomé Kodjovi, M. Djibo Ayouba, Yaya Safiana.

A l’issue des travaux, des il ressort que les responsabilités sont partagées. Selon le rapport, les responsables de la FTF fondent leur défense sur les manquements et retards dans les réactions de la CAF et de l’UFOA B quant aux requêtes introduites. Ce paramètre ne dégage pas totalement la responsabilité de la FTF car l’on peut imputer à cette dernière certains manquements et légèretés.

C’est au regard de tout ceci que la commission a jugé bon de formuler des recommandations à l’endroit de la faitière et du ministère des sports.

De fortes recommandations pour le ministère des sports et les autres acteurs

Les travaux de la commission d’enquête ont débouché sur de fortes recommandations. En ce qui concerne le ministère des sports et des loisirs, la ministre s’est engagée à veiller personnellement à l’applications des recommandations qui lui ont été faites. Pour la FTF, la ministre a exhorté le président de l’instance et les membres du comex à faire siennes les recommandations.

Avant de clore le rapport de la commission, la ministre des sports a poussé un ouf de soulagement en constatant que « tous les acteurs de la FTF sont exempts de tout soupçon de fraude dans cette affaire ». Elle poursuit donc en disant « On peut donc, pour clore ce rapport, soutenir sans risque de nous tromper que l’honneur de la FTF est sauf. Il n’y a eu aucune intention malveillante, donc aucune sanction n’est à envisager ».

Pour faire face à d’autres défis, la ministre a souhaité une collaboration des membres de la FTF. Pour finir, la ministre, le Médecin-Commandant Bessi-Kama « encourage la FTF à insister sur ses requêtes introduites auprès de la CAF afin qu’elle y répondre clairement pour laver l’affront fait à notre pays ».

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *