Togo : l’UFC n’a pas 30 ans, rectifie Elliot Ohin

Dans une mise au point publiée ce jeudi 03 février 2022, le Bureau Directeur de l’Union des Forces pour le…

Parredaction Catégorie Politique le 4 février 2022 Étiquettes : , , , ,


Dans une mise au point publiée ce jeudi 03 février 2022, le Bureau Directeur de l’Union des Forces pour le Changement (UFC) a situé l’opinion sur la date d’anniversaire des 30 ans du parti de l’actuel chef de file de l’opposition togolaise, Gilchrist Olympio.

Créée à partir de la fusion de plusieurs partis, notamment l’UTR, le MTD, le PDU, l’UDS, le PFC, l’ATD, la SDT, le FCDDT, l’Union des Forces pour le Changement (UFC) aurait 30 ans le 1er février dernier, selon le député Séna Alipui. Plus activités avaient d’ailleurs marqué cet anniversaire avec la participation d’autres cadres du parti dont Maître Jean-Claude Homawoo.

Cependant, selon le Vice-président de l’UFC, l’ancien ministre Elliot Ohin, le parti symbolisé par le palmier à huile n’a pas 30 ans en cette année 2022.

Précisions du Bureau Directeur de l’UFC

Togo : l’UFC n’a pas 30 ans, rectifie Elliot OhinPour le Bureau Directeur, une mise au point s’impose, car « suite à certaines dérives organisationnelles, une confusion sur la date de la création du parti UFC fait polémique ».

En effet, la création d’un parti politique est un acte administratif et juridique soumis à la réglementation en vigueur en la matière. Cette mise au point signé par le Vice-président cite la charte des partis politiques en son article 16 « le parti politique acquiert la personnalité morale à compter de la date de sa déclaration au ministère de l’intérieur. Toutefois, il ne pourra exercer d’activités publiques qu’à compter de la date de publication au Journal Officiel ou dans un organe de presse au Togo ».

La date réelle…

Togo : l’UFC n’a pas 30 ans, rectifie Elliot OhinAux regards des dispositions de cet article 16, le Bureau Directeur indique, « l’UFC n’est pas créée le 1er févier 1992. C’est le 27 novembre 1993 que s’est tenue à Lomé, comme l’atteste le courrier envoyé au ministre de l’administration territoriale et de la sécurité d’alors feu Combeyvi Georges Agbodjan, l’Assemblée constitutive de l’UFC. »

Ainsi, il ajoute que « faisant suite à ce courrier de la déclaration du parti, le ministre va accuser réception et reconnaitre officiellement l’UFC le 03 mars 1994 ».

Pour finie, le Bureau Directeur tient à mettre en garde quiconque continuera par alimenter la confusion. « Il considéra cet acte comme de la défiance et prendra des mesures idoines », avertit-il.

Il faut souligner que cette mise au point suscitera, sans nul doute, des réactions du camp « adverse ». La question que l’on se pose est : qu’est-ce qui se passe réellement au sein de l’UFC ?

Fafa A.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.