Togo : vers l’adoption d’une nouvelle politique nationale de jeunesse

Les différents acteurs impliqués dans la promotion des jeunes au Togo sont en atelier de travail les 03 et 04…

Parredaction Catégorie Dossiers le 4 novembre 2020 Étiquettes : , , , , , , , ,

Les différents acteurs impliqués dans la promotion des jeunes au Togo sont en atelier de travail les 03 et 04 novembre 2020 à Lomé. Ils étudient le nouveau document relatif à la politique de la jeunesse. L’ancien date de 2007.

La rencontre a été organisée par le ministère du Développement à la Base, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes (DBJEJ). L’initiative est appuyée par le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA). Les travaux de réflexion ont débuté en présence de la ministre du DBJEJ, Myriam Dossou d’Ameida.

Les enjeux de la nouvelle politique

L’élaboration de la politique nationale de jeunesse prend en compte les grands enjeux du pays ainsi que les nouvelles orientations du développement. C’est ce qu’a fait savoir le Directeur de la jeunesse, Anala Arime. Le draft (une ébauche de document) soumis à validation est le fruit d’un processus largement participatif.

Après validation, il sera soumis au gouvernement pour son adoption. En effet, le document suit les directives du Plan national de développement (PND). Un accent particulier est mis sur l’axe 3 qui est relatif à la consolidation du développement social et au renforcement des mécanismes d’inclusion.

Aussi, le draft prend en compte l’agenda 2030 des Nations-Unies en lien avec les objectifs de développement durable (ODD). La résolution 2250 des Nations Unies relatif à l’édification de la paix et la sécurité, l’Agenda 2063 de l’Union Africaine et le programme d’action de la CIPD+25 ne sont pas en reste.

D’ambitieux objectifs prédéfinis

Selon les statistiques du dernier recensement, les jeunes occupent 60% de la population togolaise. Cela constitue un atout important pour le développement du pays. Mais, il faudrait que la jeunesse parvienne à bénéficier des mesures adéquates susceptibles de contribuer à son éclosion et autonomisation.

Le Plan Nationale de la Jeunesse contribue à l’atteinte de cette ambition grâce à son plan d’action opérationnel. En adoptant la Politique de 2007, le gouvernement vise plusieurs objectifs dont la promotion de l’insertion socio-économique.

La promotion de la vie associative, le développement des activités socio-éducatives et la création des infrastructures d’encadrement jeunes sont d’autres objectifs prédéfinis. Des efforts ont été consentis dans le but de relever ces défis.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *