Togo : vers la dématérialisation de l’administration par l’identification biométrique des personnes physiques

Tout citoyen togolais ou étranger résident dans le pays sera désormais doté d’un numéro unique d’identification. A cet effet, l’Assemblée…

Parredaction Catégorie Dossiers le 4 septembre 2020 Étiquettes : , , , , , ,

Tout citoyen togolais ou étranger résident dans le pays sera désormais doté d’un numéro unique d’identification. A cet effet, l’Assemblée Nationale a voté, à l’unanimité, la loi relative à l’identification biométrique des personnes physiques au Togo. C’était ce jeudi 3 septembre 2020, au cours de la seconde séance plénière de la deuxième session ordinaire de l’année.

Il s’agit d’un projet de loi composé de 38 articles regroupés en 8 chapitres. La démarche vise à combler le vide juridique existant en la matière. C’est-à-dire établir un système d’identification et d’authentification des personnes physiques. En clair, c’est une méthodologie sûre et fiable permettant d’obtenir, de maintenir et de conserver les données sur l’identité d’une personne.

Un projet innovant et ambitieux

Le nouveau projet de loi consiste à attribuer à toute personne physique de nationalité togolaise un numéro d’identification unique. Elle se fera sur la base des données démographiques et biométriques. Ce qui simplifierait aisément la mise à jour des fichiers dans les documents sanitaires, financiers et de réduire les fraudes.

Pour la Ministre des postes, de l’économie numérique et des innovations technologiques, Cina Lawson, cette loi répond aux défaillances constatées. « L’adoption de la présente loi est historique », a laissé entendre la Ministre Cina Lawson. Car c’est elle qui pose pour la première fois les bases juridiques du système d’identification biométrique des personnes physiques au Togo.

Par conséquent, ce projet est conçu pour faciliter l’accès aux services via le développement de plateforme d’identification de base. Il va permettre à toutes les personnes identifiées de pouvoir obtenir et avoir accès à un certain nombre de services obligatoires de l’Etat à la population.

Un pas de plus vers la modernisation

Pour Yawa Tségan, Présidente de l’Assemblée Nationale, la loi votée constitue une avancée notable vers la modernisation. De plus, elle mène à la dématérialisation des administrations publiques. C’est donc une promesse de campagne du Chef de l’Etat Faure Gnassingbe qui vient d’être concrétisée.

Le projet de loi a permis de faire des avancées dans ce domaine. Alors, « vous trouverez toujours en nous le même engagement dès qu’il sera question de contribuer au bien-être de notre population », a-t-elle indiqué. Elle compte sur l’équipe gouvernementale pour toucher toutes les couches de la population concernées.

La présente loi crée également l’Agence Nationale pour l’Identification (ANID). Elle est placée sous la tutelle de la présidence de la République. L’assistance technique du ministère chargé de l’économie numérique et celui de la sécurité est aussi requise.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *