Togo : un partenariat entre la FNEPR et le CIPEA pour mieux accompagner les éleveurs

La Fédération Nationale des Eleveurs de Petits Ruminants du Togo (FNEPR-Togo) et le Centre International pour la promotion économique et…


La Fédération Nationale des Eleveurs de Petits Ruminants du Togo (FNEPR-Togo) et le Centre International pour la promotion économique et des affaires ont signé, ce mercredi, une convention de partenariat à Danyi Apéyémé. Localité située à 185 km de la capitale togolaise.

Le partenariat va permettre aux coopératives membres de la fédération de bénéficier des projets de Mécanisme Incitatif de Financement Agricole (MIFA).

Une convention pour répondre aux exigences du MIFA

L’accès au financement du mécanisme incitatif pour le financement agricole (MIFA) requiert certaines exigences. Ainsi, ne sont éligibles que les organisations paysannes qui répondent aux critères définies.

Il s’agit entre autres de la formalisation des sociétés coopératives, la soumission des projets bien rédigés et répondant aux normes de l’institution.

C’est dans l’optique de remplir facilement ces conditions du MIFA que la fédération nationale des éleveurs de petits ruminants du Togo a pris cette initiative.

Elle a donc décidé de signer une convention de partenariat avec le Centre Interafricain pour la Promotion Economique et les Affaires (CIPEA).

Une convention pour une gestion efficace

Pour M. Tsèvi Kokou Gnagnon Samuel, président national de la fédération, cette convention va permettre de résoudre plusieurs problèmes. Il s’agit surtout des difficultés de rédaction et de composition de ses plans d’affaires. A en croire M. Tsèvi Kokou Gnagnon, dorénavant, cette tâche sera confiée au CIPEA-Togo.

Cette convention consiste aussi à accompagner les éleveurs à s’organiser en sociétés coopératives des éleveurs sur le plan national.

Pour sa part, le CIPEA reconnait la mission à lui confiée à travers cette convention de partenariat et promet de l’exécuter efficacement pour le bonheur de la FNEPR.

Selon M. M’PO Balolèbè Laurent, le directeur général du CIPEA, cette convention permet de travailler avec la fédération pour mettre en place des coopératives. Que ces dernières existent déjà ou alors créer d’autres, les formaliser pour pouvoir les amener à être accompagnées par le MIFA.

Désormais avec cet accord de partenariat, les membres de la fédération peuvent se frotter les mains avec certitude que l’expertise du CIPEA leur sera bénéfique dans la soumission des projets au MIFA.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *