Togo/Sports : les jeux de quartier à l’épreuve du COVID-19

En début mars 2020, le Togo annonce un premier cas de la maladie liée au coronavirus. Au regard de l’évolution…

Parredaction Catégorie Santé Sport le 15 juillet 2020

En début mars 2020, le Togo annonce un premier cas de la maladie liée au coronavirus. Au regard de l’évolution de la pandémie, toutes les activités sportives de masse ont été suspendues par le gouvernement togolais. Cette mesure de lutte est appuyée par les communiqués des présidents des différentes fédérations sportives. Toutes ces interdictions ont eu un écho favorable seulement au niveau des activités des instances sportives, car les activités sportives de masse dans les quartiers de Lomé semblent résister à la norme.

Avant l’annonce de l’état d’urgence en avril 2020, un communiqué du gouvernement en date du 20 mars 2020 a suspendu toutes les activités culturelles et sportives de masse. Un communiqué interministériel est revenu à la charge, le 24 juin, mais les jeux dans les quartiers persistent.

Vers la fin de mars 2020, les instances sportives du Togo ont suspendues leurs activités, parce que le coronavirus gagnait du terrain. Dans le souci de protéger les différents athlètes, limiter la propagation du virus, il a été demandé à chaque acteur de rester chez lui tout en respectant les mesures barrières éditées par les autorités sanitaires du pays.

Les interdictions de sports de masse bravées dans les quartiers

 

Cependant, il a été donné de constater, de part et d’autre de la capitale, des athlètes se livrer aux jeux (football, basketball …). Les fédérations (de football, de basketball notamment) sont revenues à la charge pour rappeler les contrevenants à l’ordre pour la simple raison de leur propre santé. Aussi, il faut noter l’intervention de la force mixte anti covid-19 sur certains terrains périphériques pour disperser les acteurs. Force est de constater que ces activités sportives de masse persistent dans les quartiers.

Même si le communiqué conjoint du ministre de la culture, Kossivi Egbétonyo, et celui des sports, Katari Foli-Bazi, en date du 24 juin 2020, réaffirme que : « du fait de la pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19), toutes les activités culturelles, physiques et sportives de masse sont suspendues sur l’ensemble du territoire national jusqu’à nouvel ordre », certains athlètes des différentes disciplines de Lomé continuent par outrepasser les consignes des autorités du pays dans la lutte contre le Covid-19.

Il faut rappeler qu’aujourd’hui, le Togo passe la barre des 700 cas confirmés et face à ces comportements à haut risque, plusieurs interrogations demeurent : ces joueurs ont-ils du mal à contenir leur passion jusqu’à la reprise prochaine des activités de masse ? ou agissent-ils en toute ignorance des risques qu’ils encourent par cette pratique ? ou encore défient-ils simplement l’autorité ?

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *