vendredi, janvier 22, 2021


Togo / Société : la CNDH salue le professionnalisme des forces de l’ordre pendant le couvre-feu

Les Togolais ont passé les fêtes de fin d’année de cette année différemment. En effet, suite aux recommandations du comité…

Parredaction Catégorie Société le 6 janvier 2021 Étiquettes : , , , , , , , ,

Les Togolais ont passé les fêtes de fin d’année de cette année différemment. En effet, suite aux recommandations du comité de riposte anti-covid 19, un couvre-feu a été décrété par le gouvernement du 20 décembre au 03 janvier. Par rapport aux autres échéances, aucune bavure policière n’a été constatée.

La Commission Nationale des Droits de l’homme dans un rapport de cette situation qu’elle salue dans un communiqué.

Une avancée dans la gestion des couvre-feux

C’est une victoire pour les forces de l’ordre qui ont souvent été décriées pour leur comportement jugé agressif et arbitraire. En effet dès la mise en place de ces mesures, le ministre de la sécurité avait levé le ton et a mis en garde ses éléments contre tout dérapage. Ces messages ont donc été reçus par les exécutants qui ont fait preuve de professionnalisme dans leur tâche.

« La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) se réjouit du respect des droits de l’homme pendant la période de couvre-feu sur l’ensemble du territoire national. Elle remercie le gouvernement pour son initiative et pour ses efforts visant à garantir à toute la population le droit à la santé en cette période de crise sanitaire », lit-on dans le communiqué.

« La Commission félicite les agents de la Force spéciale mixte anti-pandémie COVID-19 (FOSAP) pour le professionnalisme avec lequel ils ont accompli leur mission sur le terrain et les exhorte à maintenir le cap de ce professionnalisme pendant le reste de la période d’état d’urgence sanitaire » ajoute le communiqué.

Une collaboration remarquée des populations

Le bon déroulement de cette période est aussi dû à la franche collaboration entre force de l’ordre-population. « Tout en remerciant la population pour le sens du civisme observé, la CNDH rappelle à tous que le respect scrupuleux des mesures barrières et des autres mesures de riposte constitue le seul gage de protection du droit à la santé de chacun et de tous », précise le communique. Ceci témoigne de la maturité des populations.

Par ailleurs, cette décision avait été prise en vue de limiter les risques de propagation de la pandémie au nouveau coronavirus. C’était dans un communiqué en date du 18 décembre 2020, que le gouvernement avait décidé d’interdire d’une part, la consommation sur place dans les bars. D’autres part, l’interdiction de rassemblement de plus de 15 personnes dans des évènements culturels et commerciaux avaient également été actée.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *