Togo : la sécurité du territoire demeure la priorité

Après l’attaque survenu dans la nuit du 9 au 10 novembre 2021 à Sanloaga dans la préfecture de Kpendjal, le…

Parredaction Catégorie Société le 17 novembre 2021 Étiquettes :


Après l’attaque survenu dans la nuit du 9 au 10 novembre 2021 à Sanloaga dans la préfecture de Kpendjal, le Togo veut renforcer sa sécurité du territoire.

Le Chef de l’Etat, Chef des Forces armées togolaises, Faure Gnassingbé, s’est lui-même rendu sur les lieux du drame afin de s’enquérir de la situation et remobiliser les troupes.

Bravoure, vaillance et professionnalisme des forces armées togolaises

Togo : la sécurité du territoire demeure la prioritéSur les lieux de l’attaque de Sanloaga, Faure Gnassingbé a particulièrement salué la bravoure, la vaillance et le professionnalisme de la section déployée dans la localité de Sanloaga dans le cadre de l’opération Koundjoaré destinée à la sécurité du territoire et plus précisément des localités situées à l’extrême nord de notre pays.

L’Opération militaire Koundjoaré est un dispositif mis en place depuis septembre 2018 et qui sert de bouclier anti-terroriste entre le Togo et les pays du sahel en proie à l’insécurité, le terrorisme et l’extrémisme violent.

De nouvelles instructions pour renforcer le dispositif de sécurité du territoire

Après sa visite des lieux, le Président de la République, a donné de nouvelles instructions au gouvernement pour la poursuite des investissements permettant de renforcer le dispositif de sécurité du territoire ainsi que les capacités opérationnelles des forces de défense et de sécurité.

Togo : la sécurité du territoire demeure la prioritéLe Togo dispose d’une loi de programmation militaire qui fixe les nouvelles orientations relatives à l’effort de défense pour la période 2021-2025. Le texte donne, par ailleurs, les détails sur la programmation des moyens militaires sur la même période et définit les priorités opérationnelles ainsi que les choix capacitaires essentiels.

D’ailleurs, la loi de finances, exercice 2022 prévoit un montant de 124,5 milliards de francs CFA consacré au domaine de la défense et de la sécurité, soit 9,4% du montant alloué aux ministères et institutions.

Outre ces instructions visant la sécurité du territoire, les populations sont invitées à resserrer les liens autour des stratégies de sécurisation de notre pays face aux menaces de divers ordres qui secouent la sous-région.

Bernard Adzorguenu

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.