vendredi, novembre 27, 2020


Togo : sauf Lomé et ses périphéries, les lieux de culte rouvrent à l’intérieur du pays

Le gouvernement togolais était en conseil des ministres, ce mercredi 28 octobre, sous l’égide du Président de la République Faure…

Parredaction Catégorie Dossiers le 29 octobre 2020 Étiquettes : , , , , , , ,

Le gouvernement togolais était en conseil des ministres, ce mercredi 28 octobre, sous l’égide du Président de la République Faure Gnassingbé. Plusieurs sujets étaient inscrits à l’ordre du jour notamment l’ouverture des lieux de culte sur l’étendue du territoire.

En effet, alors que le pays enregistrait ses tout premiers cas de Covid-19 en mars dernier, le gouvernement a suspendu les célébrations religieuses publiques dans les lieux de culte.

Une faible contamination à l’intérieur du pays

L’évolution des cas de contamination de la pandémie au Togo notamment dans la capitale est de plus en plus inquiétante. A cet effet, le gouvernement reste prudent pour une réouverture totale des lieux de culte.

Réuni en conseil des ministres hier mercredi, le premier depuis la formation du nouvel exécutif dirigé par Mme Tomégah-Dogbé, le gouvernement a décidé de rouvrir les lieux de culte sur l’étendue du territoire, sauf Lomé et ses périphéries. Ce remaniement intervient suite à la flambée des cas de contamination constatée dans la capitale togolaise et une faible contamination à l’intérieur du pays.

« Un nombre limité additionnel dans Lomé »

« Pour le grand Lomé, compte tenu de l’augmentation rapide de la pandémie et de la stratégie d’ouverture graduelle, le Conseil décide de n’autoriser l’ouverture que d’un nombre limité additionnel de lieux de culte », a précisé le communiqué du Conseil des ministres.

Cette réouverture intervient alors que des voix, notamment de l’observatoire togolais des églises, se sont levées ces dernières semaines pour protester contre le sort des églises, dont une grande partie est restée sans activités depuis la fermeture des lieux de prières à savoir : les Eglises et Mosquées.

Ainsi, poursuit ledit communiqué, l’application de cette mesure est laissée à la charge du Ministre des cultes, mais les autorités n’hésiteront pas à décider à nouveau de la fermeture des lieux de culte, selon l’évolution de l’épidémie.

Le Togo totalisait, au mercredi 28 octobre 2020, 2 238 cas confirmés, 1 620 guérisons, 564 cas actifs et 52 décès.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *