Togo / Santé oculaire : des élèves bénéficient des verres correcteurs

Plus de quarante (40) élèves du Collège d’Enseignement Général (CEG) de Boka à Lomé viennent de bénéficier des verres correcteurs….

Parredaction Catégorie Santé Société le 15 janvier 2021 Étiquettes : , , , , ,

Plus de quarante (40) élèves du Collège d’Enseignement Général (CEG) de Boka à Lomé viennent de bénéficier des verres correcteurs. C’est un don de l’organisation « Planet Vision » en collaboration avec le gouvernement togolais. La réception officielle a eu lieu ce jeudi, 14 janvier 2021.

L’initiative entre dans le cadre de la campagne de dépistage des vices de réfractions en milieu scolaire dénommée « Caravane Optique ». C’est un volet du Programme Nationale de Lutte contre la Cécité (PNLC) initié par le ministère de la Santé depuis 2017.

Aider les élèves à mieux voir

Depuis 2018, la campagne « Caravane Optique » a permis de dépister plus de vingt-quatre mille (24000) élèves sur l’ensemble du territoire national. Parmi eux, huit cent quarante-deux (842) ont été diagnostiqués souffrants des vices de réfractions.

D’après Amah Kossi, Opticien au PNLC, l’information visuelle est très importante pour l’apprentissage d’un élève. Puisque poursuit-il, l’élève qui reçoit mal ou pas suffisamment l’information visuelle ne peut pas assimiler correctement les cours qui lui sont donnés.

« Planet Vision » et le gouvernement togolais, a-t-il indiqué, ont pris sur eux, la mission de détecter ces élèves qui présentent des défauts visuels et de les doter de lunettes. Pour, a-t-il ajouté, qu’ils puissent continuer normalement leurs études et réussir normalement comme tout le monde. « Car la jeunesse est l’avenir de demain », a-t-il conclu.

Un soulagement total

Le geste de « Planet Vision » a été très bien accueilli au CEG Boka. C’est un ouf de soulagement pour non seulement les élèves bénéficiaires, mais aussi les enseignants et les parents. Ils ont tous exprimé leurs profondes gratitudes aux donateurs ainsi qu’au gouvernement.

« Ces enfants viennent d’être sauvés parce que certains parmi eux ont, depuis la classe de 6ème, des difficultés à lire au tableau, dans un livre ou à recopier les cours dans leurs cahiers. C’était vraiment un problème pour eux. Ce geste, non seulement nous va droit au cœur à nous encadreurs, mais aussi aux parents et à ces enfants même », a reconnu Etekpon Kossi, professeur de français au CEG Boka.

« Avant, je n’arrivais pas à bien voir dans mon cahier surtout quand j’écris avec le stylo de couleur rouge. Mais maintenant, c’est bon. Je tiens sincèrement à remercier pour ce don qu’ils m’ont offert ». « Grace aux verres médicaux, je pourrai voir au tableau. Merci à Planet vision ». Telles sont, entre autres, les réactions des élèves bénéficiaires.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *