mercredi, novembre 25, 2020


Togo/Restaurant universitaire : quand les papilles gustatives vibrent au chant des saveurs locales

Ce dimanche 4 octobre 2020, le restaurant universitaire Richman Logos a servi de cadre de valorisation des produits locaux. Celle-ci…

Parredaction Catégorie Economie le 5 octobre 2020 Étiquettes : , , , , , , , ,

Ce dimanche 4 octobre 2020, le restaurant universitaire Richman Logos a servi de cadre de valorisation des produits locaux. Celle-ci s’est faite à travers un buffet ouvert au public. La démarche visait à conscientiser les étudiants et les personnes présentes sur les richesses alimentaires du Togo.

L’initiative est menée par l’Organisation pour l’Alimentation et le Développement Local (OADEL). Elle s’évertue depuis quelques années déjà à accentuer et à promouvoir davantage la consommation locale au Togo. Son action s’inscrit dans le cadre de la célébration de la consommation locale au Togo instaurée tout au long de ce mois d’octobre. A cet effet, les Togolais sont conviés à consommer local sur le plan alimentaire ainsi que tous les autres plans.

Un menu atypique

Au cours de ce buffet, les participants ont eu droit à la dégustation des mets les plus exquis du territoire. Ces mets sont faits à base de différents produits locaux tels que le manioc, le maïs, le sorgho, etc. Avec à la clé, une jouissance indescriptible dont eux seuls en ont tiré profit.

Le repas était accompagné de jus de tamarin, de tomate, du gingembre, du melon ou encore du yaourt. Le chocolat a été aussi ajouté en dessert. Pour le directeur général du Restaurant Universitaire, Edgar Assignon, la nouvelle dynamique semble être une réussite en dépit des difficultés.

Dans un premier temps, quand on a commencé le Restaurant Universitaire, tout ce qu’on préparait ici venait de la Hollande ou de la Belgique. Parce qu’on a été confronté à une suffisance ce qu’on voulait. Maintenant à force de côtoyer les groupes comme OADEL, on a été en contact avec les producteurs locaux. Ça commence à prendre, a-t-il laissé entendre.

Une nouvelle habitude à perpétuer

Les invités à ce déjeuner ont éprouvé une pleine satisfaction par rapport à leur découverte culinaire. Aussi, invitent-ils la population à consommer les produits locaux togolais pour une meilleure valorisation de ceux-ci.

« Cette initiative nous permet quand même de manger bio et de nous assurer de ce qu’on mange en fait. Donc, c’est une grande réussite. Je remercie vraiment le directeur de l’OADEL. », a confié un étudiant, ravi. Cette note d’enthousiasme a été soutenue par une autre participante, qui invite à faire comme elle. « Il faut manger des nourritures riches, des produits locaux », a insisté l’étudiante.

C’est seulement ainsi que cette nouvelle manière pourrait s’ancrer désormais dans les habitudes des Togolais. Alors face à la rude concurrence des produits importés sur le marché, les citoyens doivent privilégier ceux togolais. Une valorisation du made in Togo qui aurait une incidence bénéfique sur les revenues de l’entrepreneur ou des producteurs.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *