Togo/Réformes au PAL : il est possible de recevoir ses marchandises à domicile grâce à VIDO

Une politique de réformes au PAL s’est engagé. Le Port autonome de Lomé (PAL), en vue de faciliter ses activités…

Parredaction Catégorie Economie le 4 août 2020 Étiquettes : ,


Une politique de réformes au PAL s’est engagé. Le Port autonome de Lomé (PAL), en vue de faciliter ses activités économiques, a lancé des réformes sans précédent. Elles sont en lien avec l’amélioration du climat des affaires adoptées par le gouvernement togolais depuis quelques années.

VIDO (Visite à Domicile) est la nouvelle innovation apportée au Port autonome de Lomé (PAL). Une réforme qui vient s’ajouter à d’autres déjà mises en place par les autorités douanières dans ce secteur portuaire.

VIDO, au cœur des réformes au PAL

VIDO s’inscrit dans la dynamique du Plan National de développement (PND) qui vise à faire du Togo un « hub logistique ». Ainsi, à travers VIDO, le PAL vient encore répondre aux attentes de ses clients et partenaires essentiellement les opérateurs économiques.

VIDO qui s’inscrit dans les réformes au PAL ambitionne de faciliter les échanges commerciaux entre le Togo et les autres pays de la sous-région. Elle dispose, à cet effet, plusieurs rôles.

L’objectif de sa mise en application est de désengorger le port pour avoir plus d’espaces, accélérer la sortie des marchandises du port, rattraper les fraudes douanières et récupérer les recettes perdues.

En premier rôle, la « VISITE A DOMICILE » est une disposition mise en place par les autorités douanières pour lutter contre la fraude douanière, réduire les coûts du contrôle, sécuriser les marchandises et lutter contre la corruption des agents de la douane.

Le second est celui de la sécurisation des recettes de l’État. Bien que la douane soit invitée à faciliter l’enlèvement des marchandises, cela ne signifie pas de renoncer aux intérêts financiers de l’État. La lutte contre l’importation des marchandises prohibées pour des raisons sécuritaires, particulièrement le matériel militaire ou les armes. Le Togo a besoin d’une douane responsable.

Le troisième rôle de la VIDO est celui de la santé publique. D’où viennent les produits pharmaceutiques prohibés ? VIDO contrôle les marchandises pour constater les importations sans déclaration. Selon l’article 9 du Code de la douane, toute marchandise prohibée ou non dédouanée doit être saisie.

VIDO, une réforme qui s’inscrit en droite ligne avec le PND

Le PAL, port en eau profonde, fait partie des secteurs clés qui contribuent à l’économie nationale. Ainsi, depuis quelques années, il connait des améliorations en vue de faciliter les activités et contribuer davantage au développement du pays. Ce qui motive ces réformes au PAL notamment sur la VIDO.

En effet, le Chef division des opérations Douanières de Lomé port, Moïse Akaya, n’a pas manqué de laisser ces appréciations sur cette nouvelle innovation. Pour lui, « Les réformes mises en œuvre s’inscrivent dans une logique de facilitation des échanges, de la réduction de leurs coûts et de la sécurisation des marchandises.» Ceci a conduit les autorités à entamer de profondes réformes au niveau de la Division des opérations douanières du port.

Il poursuit : « le circuit douanier a été dématérialisé pour éviter tout contact avec les déclarants invités à envoyer leurs déclarations en ligne et recevoir des inspecteurs vérificateurs la mainlevée. ». Toutes les visites physiques des marchandises devront se faire dans les installations de l’importateur. D’où le besoin d’ériger VIDO en section pour répondre aux exigences de la facilitation et de la sécurisation des recettes, a laissé entendre le Chef division des opérations.

Rappelons que ces réformes au PAL s’inscrivent dans la même dynamique du Plan National de développement qui permet de mettre en avant des atouts pouvant contribuer au développement du pays et améliorer les conditions de vies des populations.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *