dimanche, janvier 17, 2021


Togo : quand un bar crée une polémique entre deux communes du Grand Lomé

Le processus de décentralisation entamé avec engouement au Togo commence par montrer ses points d’imperfections. Les limites territoriales de certaines…

Parredaction Catégorie Dossiers le 4 septembre 2020 Étiquettes : , , , , ,

Le processus de décentralisation entamé avec engouement au Togo commence par montrer ses points d’imperfections. Les limites territoriales de certaines communes ont du mal à être établies correctement. Et les acteurs communaux du Golfe 2 et d’Agoe-Nyive 1 se livrent déjà une guerre pour une portion de territoire.

La décentralisation est le mode de gestion des collectivités territoriales dans la plupart des Etats du monde avancés dans le processus démocratique. Elle transfert des compétences ou pouvoirs de l’Etat à des collectivités territoriales ou locales, personnes morales au plan local.

Un découpage territorial incohérent

Le morcellement est anarchique pour les communes dans le Grand Lomé. C’est ce que démontre à suffisance le litige opposant les deux communes. D’après les faits, le conflit est né à la suite d’une amende infligée à un bar par le maire de la commune d’Agoe-Nyivé 1. Le maire du Golfe 2 estime, quant à lui, que le bar en question est sur son territoire.

Il s’agit, en effet, de Kégué-Nazode, selon qu’on se trouve dans le Golfe 2 et du village de Djingblé selon qu’on se situe à Agoè Nyivé 1. L’exécutif de la commune du Golfe 2 dénonce un coup de force. Un empiètement sur son territoire qu’ils ne laisseront point passer.

Le maire de la commune du Golfe 2 invoque le décret n°2017-144/ PR fixant le ressort territorial pour sa défense. D’après ledit décret, Kégué et ses environs sont bel et bien des quartiers de sa commune. Alors, on ne peut pas le rattacher à la commune d’Agoè-Nyivé 1.

Un appel à une résolution rapide du conflit

A qui des deux communes reviendra le territoire en question ? Le ministre de l’Administration territoriale est vivement interpellé pour trancher ce dilemme. Ceci avant que les tensions n’atteignent leur paroxysme.

Le découpage des communes a quelques incohérences dont nous les maires des différentes communes du Grand Lomé sommes également conscients. C’est ce qu’a laissé entendre le maire du Golfe 2, Dr James Amaglo. Et c’est pour cette raison que l’autorité de tutelle doit trancher, a-t-il ajouté.

« Ce sont des imperfections du découpage territorial », a tenu à préciser Dr James Amaglo. Il promet, par ailleurs, s’en tenir formellement aux décisions rendues par l’autorité compétente.

La décentralisation sensée rapprocher les services d’Etat des populations a encore un long parcours d’apprentissage devant lui au Togo.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *