vendredi, novembre 27, 2020


Togo/Préservation de l’environnement : l’ONG GRET s’implique davantage

Les techniques d’animation et de participation citoyenne dans la gestion des déchets étaient au centre d’une rencontre les 28 et…


Les techniques d’animation et de participation citoyenne dans la gestion des déchets étaient au centre d’une rencontre les 28 et 29 octobre 2020. Ce rendez-vous a réuni les acteurs environnementaux dont les agents de l’ONG Ecosystème Naturel Propre (ENPRO) ainsi que les professionnels municipaux.

L’initiative est à mettre à l’actif du GRET, une ONG internationale de développement de droit français. Celle-ci œuvre entre autres dans les domaines de la gestion des déchets, ainsi que l’accès à l’eau et à l’assainissement.

Contribuer à un environnement sain en milieu urbain

L’ONG GRET intervient sur le sol togolais depuis 2019. Les activités menées dans le cadre de l’atelier de formation poursuivent des objectifs divers. D’une part, elles contribuent à l’émergence de la réflexion sur la valorisation des déchets dans le Grand Lomé et à Tsévié.

D’autre part, il est question de renforcer l’adoption de bonnes pratiques en matière d’hygiène et de préservation de l’environnement en milieu urbain. En somme, ces actions aideront à l’amélioration de l’environnement et du cadre de vie des localités dans lesquelles intervient le GRET.

Doter les animateurs locaux de compétences

Les connaissances apprises au cours de cette formation de deux jours permettront aux participants de développer leurs compétences en gestion des déchets. D’après le Chef de projet de la GRET, Adrien Monteil, ces compétences sont importantes pour la bonne gestion du service d’hygiène d’assainissement.

L’idée, a-t-il fait savoir, est de créer une émulation ayant pour finalité de créer des synergies pouvant réunir les acteurs impliqués. Ainsi, le travail pourrait mieux se faire avec la communication, les techniques d’animation, de sensibilisation et de gouvernement participatif.

En rappel, l’initiative de l’ONG GRET entre dans le cadre du projet Action des Volontaires Européens et Nationaux Investis pour la Résilience (AVENIR). Des actions communautaires d’éradication des dépotoirs sauvages seront donc menées dans les quartiers de la commune du Golfe 5.

Par ailleurs, il est prévu l’organisation d’un atelier de valorisation des déchets. Celui-ci se fera en partenariat avec le District Autonome du Grand Lomé (DAGL).

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *