mercredi, décembre 7, 2022


Le Togo devient le premier pays africain à accueillir le câble sous-marin Equiano de Google

Ce 18 mars, Faure Gnassingbé, chef de l’Etat togolais a inauguré le premier point d’atterrissage du câble sous-marin Equiano du…

Parredaction Catégorie Economie le 18 mars 2022 Étiquettes : ,


Ce 18 mars, Faure Gnassingbé, chef de l’Etat togolais a inauguré le premier point d’atterrissage du câble sous-marin Equiano du géant américain Google. Le pays devient ainsi le premier pays Africain à accueillir l’infrastructure destinée à l’Internet haut débit entre le Portugal et l’Afrique du Sud.

Nommé d’après l’esclave affranchi et abolitionniste, Olaudah Equiano, ce câble dont le Nigeria (terre d’origine d’Olaudah) devait être la première station africaine, pourrait offrir environ 20 fois plus de capacité de réseau que les derniers câbles construits pour desservir le continent.

Equiano générera 37 000 emplois

Le Togo devient le premier pays africain à accueillir le câble sous-marin Equiano de Google“En collaboration avec la branche Afrique subsaharienne de Google, la Société d’Infrastructures Numériques (SIN) et  CSquared, Equiano va transformer notre économie et créer 37 000 emplois d’ici 2025”, a déclaré sur son compte Twitter la ministre de l’économie numérique et de la transformation digitale, Cina Lawson peu avant la cérémonie d’inauguration à laquelle elle a participé au Port Autonome de Lomé.

Concrètement, le développement d’Equiano au Togo se fera en deux phases. La première consistera en la construction du câble marin, la seconde portera sur la gestion et l’exploitation de l’infrastructure notamment de la vente de la capacité internationale à des fournisseurs d’accès internet, à la fois au Togo et dans les pays voisins.

Equiano sera géré par une Joint Venture entre le Togo et Csquared

Le Togo devient le premier pays africain à accueillir le câble sous-marin Equiano de GooglePour ce faire, CSquared, un projet commercial de Google devenu joint-venture de droit mauricien au capital de 100 millions $,  détenue par le géant américain le Japonais Mitsui, le Fonds sud-africain Convergence Partners, et la Société Financière Internationale (IFC, du Groupe de la Banque Mondiale); s’est est alliée avec la Société d’Infrastructures Numériques (SIN), société de patrimoine d’État créée en 2016. Ensemble, elles ont monté CSquared Woezon, une nouvelle joint-venture qui aura en charge la gestion, la maintenance et l’exploitation du câble sous-marin Equiano ainsi que de réseaux terrestres de fibre optique existants. La SIN, donc l’Etat togolais y détient une participation publique minoritaire de 44%.

 

Klétus Situ

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.