Togo/OTR : un webinaire hier sur les nouvelles innovations relatives aux opérations douanières

L’Office Togolais des Recettes a opéré de nouvelles reformes à la Division des Opérations Douanières Lomé-Port (DODLP), ces dernières années….

Parredaction Catégorie Economie le 26 août 2020 Étiquettes : , , , , ,

L’Office Togolais des Recettes a opéré de nouvelles reformes à la Division des Opérations Douanières Lomé-Port (DODLP), ces dernières années. Celles-ci ont fait l’objet d’un webinaire tenu, ce mardi 25 août 2020.

Les différentes améliorations sont apportées à la DODLP sous l’initiative de la Cellule Climat des Affaires (CCA).

Elles s’inscrivent dans le renforcement de la transparence, la modernisation et la simplification des procédures administratives. Précisément, celles de l’administration douanière qui est un acteur clé dans les échanges internationaux.

Les objectifs de ce webinaire

Ces échanges en ligne ont été coordonnés par le Chef de la DODLP, Piguendelewe Akaya et le Directeur des Opérations Douanières du Golfe, Agoro Medjessiribi. Ils ont présenté aux opérateurs économiques ayant participé à cette réunion les nouvelles réformes réalisées.

Aussi, ont-ils discuté et échangé avec les participants sur les différentes inquiétudes dans le déroulement de leurs activités afin d’apporter des approches de solutions. Toutes ces mesures, il faut le souligner, visent à simplifier et assouplir les opérations douanières aux opérateurs économiques.

Egalement, elles permettront de rendre l’environnement des affaires très attractif pour plus d’investissement. Le tout, pour une meilleure réalisation du Plan National de Développement (PND 2018-2022).

Aperçu sur les différentes réformes

D’après Piguendelewe Akaya, ces réformes poursuivent trois principaux objectifs. En première ligne, il s’agit de la célérité et de la fluidité des opérations d’enlèvements des marchandises. Il vise, également, la réduction des coûts pour les opérateurs économiques ainsi que la sécurité et la sureté des échanges.

Les mesures prises sont relatives au commerce transfrontalier. Elles sont au nombre de onze (11) au total. Parmi ces réformes, on note la dématérialisation du certificat d’origine, la réduction du nombre de documents exigibles pour le contrôle des déclarations en douane. Les procédures de dédouanement dans le Sydonia World sont aussi dématérialisées et les documents de demandes à l’importation réduits.

Ces réformes sont, par ailleurs, relatives à la dématérialisation des procédures d’enlèvement des marchandises, à l’interconnexion entre Sydonia World et le système du manutentionnaire Bolloré et LCT. Les délais à l’importation sont désormais de 24 heures pendant que le passage au scanner de LCT se fait désormais 24/24 heures. Pour finir, les réformes réalisées touchent la pratique des inspections basées sur la gestion des risques, la réduction du TEL et le renforcement des infrastructures du port de Lomé.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *