Togo/Nouveau gouvernement : Faure Gnassingbé dédie un ministère à l’accès universel aux soins

C’est officiel. L’équipe gouvernementale du nouveau quinquennat du président de la République Togolaise, Faure Essozimna Gnassingbé a été dévoilée ce…

Parredaction Catégorie Politique le 2 octobre 2020 Étiquettes : , , , ,

C’est officiel. L’équipe gouvernementale du nouveau quinquennat du président de la République Togolaise, Faure Essozimna Gnassingbé a été dévoilée ce jeudi, 1er octobre 2020. Celle-ci est conduite par Madame Victoire Sidémého Tomegah Dogbé.

En effet, le nouveau gouvernement est particulier. Il reflète la marque de l’innovation avec la création de nouveaux ministères et départements ministériels.

L’accès universel aux soins, une innovation

L’actuel mandat de Faure Gnassingbé est placé sous le sceau de la préservation et de la consolidation des acquis dans tous les secteurs. Ceci, avec un accent particulier pour le domaine sanitaire. Ainsi, le Président s’est engagé à améliorer le système sanitaire. L’objectif est d’assurer une santé de qualité aux Togolais, en particulier les couches vulnérables.

C’est à la taille de ces ambitions que le Chef de l’Etat a procédé à la création du département chargé de « l’accès universel aux soins ». Celui-ci vient donc s’ajouter au Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique, chapeauté par le Professeur Moustafa Mijiyawa.

Pour des résultats significatifs en faveur du bien-être de la population, le président Faure a nommé un ministre délégué, chargé de l’accès universel aux soins. Il s’agit de Mamissilé Akla Agba Assih. Ceci montre à suffisance que le numéro 1 Togolais fait du domaine sanitaire, une priorité surtout en cette période de crise sanitaire.

Mieux comprendre « l’accès universel aux soins »

L’accès universel aux soins s’inscrit dans le cadre de la couverture sanitaire universelle défini par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). L’objectif est de permettre à toutes les couches sociales d’accéder aux services de santé dont elles ont besoin sans risquer des difficultés financières.

L’accès universel aux soins part de la promotion de la santé à la prévention, au traitement, à la réadaptation et aux soins palliatifs. Le tout couronné par une forme de protection contre le risque financier à Tous.

L’accès universel aux soins a trois principales dimensions. D’abord, l’accessibilité physique, ensuite financière et l’acceptabilité. Le premier vise, entre autres, l’offre des services de santé de qualité à portée raisonnable de ceux qui en ont besoin.

Il s’agit, en deuxième position, de mesurer la capacité des populations à payer les services sans difficultés financières. En outre, le dernier facteur est relatif à la volonté des populations à utiliser les services. Lorsque les patients perçoivent les services comme inefficaces, on parle d’une acceptabilité faible.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *