Togo : nommée à 29 ans au Gouvernement, qui est Mila Aziable ?

Le président de la République togolaise, Faure Gnassingbé, fait rentrer dans le nouveau gouvernement une jeune femme de 29 ans….


Le président de la République togolaise, Faure Gnassingbé, fait rentrer dans le nouveau gouvernement une jeune femme de 29 ans. Elle s’appelle Mawougno Mila Aziable et est nommée au poste de ministre délégué auprès du président de la République, chargé de l’Energie et des mines.

En effet, Mawougno Mila Aziable remplace à ce poste Marc Abli-Bidamon, la soixantaine. Elle était Ingénieure d’exploitation gazière à GRTgaz, filiale d’ENGIE (anciennement, GDF Suez), le troisième plus grand groupe mondial dans le secteur de l’énergie en 2015.

Découvrons le parcours de Mila Aziable

Il faut souligner que Mila Aziable est une passionnée des mathématiques. Elle l’a hérité de ses parents et parrains scientifiques, Gilles et Marie Odile Desecot, professeurs de mathématiques au Lycée de Tokoin.
Mila Aziable obtint, en 2007, un BAC C4 au Collège Protestant Lomé Agbalépédogan, puis une Licence à l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs (ENSI) de l’Université de Lomé (2007-2010). Elle décrocha, après sa licence, l’une des cinq bourses d’Excellence de l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz (ENIM) en France.

Dans l’hexagone, elle a enchaîné des certifications. En 2012, Mila décroche un diplôme d’Ingénieur Génie mécanique avec option en Énergie & Environnement.

Concernant sa passion pour l’énergie, elle explique : « les cours et les projets réalisés sur l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Énergie (ADEME), ont suscité en moi, un intérêt pour l’énergie fossile la moins polluante, le gaz, en ces périodes de résurgence des questions environnementales », a-t-indiqué. Elle a ajouté que « Et l’entreprise qui correspondait le plus à ce projet de carrière était ENGIE ou ses filiales. Avec le désir de me perfectionner et d’avoir un bon bagage technique dans ce domaine, j’ai décidé de m’inscrire à un Master pour une formation qualifiante ».

Mila fera, en 2012, partie des 21 Mastériens sélectionnés pour la spécialité Gestion et Ingénierie du gaz à l’Ecole Supérieure des Mines de Paris. Parmi eux, ils étaient deux (02) à réaliser le cursus Transport financé par GRTgaz, filiale d’ENGIE, entreprise visée dans son plan de carrière.

Par voie de conséquence, en 2013, l’Ingénieure d’exploitation gazière après son diplôme de Master entra à GRTgaz, le principal gestionnaire du réseau de transport du gaz naturel en France et qui exploite le plus long réseau de transport de gaz naturel à haute pression d’Europe.

Parmi ses activités dans l’entreprise, elle participe « à la rédaction au niveau national des politiques de maintenance adaptées au transport du gaz dans le respect de la réglementation française et le portage de ces procédures dans tous les départements de l’embouchure de la Seine ; à la réalisation des calculs de dimensionnement des installations du réseau afin d’adapter la capacité de gaz disponible et mieux répondre aux besoins des clients ; et au suivi et la mise à jour des données techniques par l’outil ‘Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur’ ».

Mila Aziable portait depuis une vision pour le Togo

En tant que jeune ingénieure, Mila a toujours envisagé des projets pour son Togo et aussi pour le continent africain. Elle ambitionnait de contribuer essentiellement au développement énergétique et économique du continent.

Sa nomination au gouvernement ce jeudi n’est que la concrétisation de son rêve. Celui d’une « experte technique reconnue dans le domaine énergétique afin de mettre les compétences en termes d’adaptation des réglementations, des évolutions technologiques, et des stratégies de négociation pour une coopération énergétique efficiente entre le Togo, l’Afrique et les autres continents ».

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *