Togo/Mortalité maternelle et néonatale : le gouvernement s’implique davantage dans la lutte

Le Centre Hospitalier Régional (CHR) de Tsévié, dans la région maritime a accueilli un projet en faveur des femmes enceintes….

Parredaction Catégorie Santé le 17 septembre 2020 Étiquettes : , , , , ,

Le Centre Hospitalier Régional (CHR) de Tsévié, dans la région maritime a accueilli un projet en faveur des femmes enceintes. Il s’agit de « Takeda ». L’initiative vise à garantir un accès à des soins de santé maternels et néonatals de qualité pendant la pandémie du Covid-19.

« Takeda » a été officiellement lancé, mardi, par le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Prof. Moustafa Miliyawa. La cérémonie a été marquée par la présence de la Représentante résidente de l’UNFPA au Togo, Mme Josiane Yaguibou.

Aperçu sur le projet Takeda

Le projet est porté par le gouvernement togolais en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA). Il est financé à hauteur de 800 millions FCFA par la firme pharmaceutique japonaise « Takeda ».

L’initiative couvre l’ensemble du territoire national, pour une durée d’exécution de 9 mois. Selon l’UNFPA, elle permettra d’assurer une continuité des services de santé maternelle pour les femmes en période de Covid-19. Cela contribuera à l’atteinte du résultat transformateur portant à zéro décès maternel évitable à l’horizon 2030.

« C’est un projet qui prend en compte, de façon hostile, tout ce qu’il y faut pour des soins maternels et néonataux sécurisés », a indiqué le ministre Moustafa Miliyawa. « Ça va certainement impacter l’un de nos objectifs qui est de réduire la mortalité maternelle et néonatale », a-t-il ajouté.

Ce que prévoit le projet Takeda

Takeda est subdivisé en 4 axes principaux dont, entre autres, la protection du personnel sanitaire dans le réseau de maternité de Soins Obstétricaux et Néonatals d’Urgence (SONU). Le projet porte aussi sur la sécurisation de l’environnement des maternités. Ceci, à travers les mesures d’hygiène et de distanciation dans l’espace de soin.

Il s’agira essentiellement de doter le personnel des 73 maternités de SONU et les 1200 autres maternités du Togo en équipements de protection individuelle. D’après le coordonnateur de Takeda, Dr O’CLOO John, les maternités SONU vont être renforcées en matériels et équipements pour la prévention de l’infection.

Le réseau des 73 maternités de SONU va bénéficier également de médicaments essentiels. Egalement, le système de référence et de contre référence (ambulance et subvention à la référence) va être renforcé. Il est prévu un appui au niveau du monitoring SONU et la surveillance des décès maternels, périnatals, et riposte.
En rappel, dans le cadre du projet Takeda, des sensibilisations sur le risque de la maladie à Covid-19 seront menées. Un système digital sera développé afin de mieux suivre les consultations pré et post natales.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *