Togo/Médias : des échanges fructueux entre les présidents de l’OTM et de la HAAC

Le nouveau bureau exécutif de l’Observatoire Togolais des Médias (OTM) était à la Haute Autorité de L’audiovisuel et de la…


Le nouveau bureau exécutif de l’Observatoire Togolais des Médias (OTM) était à la Haute Autorité de L’audiovisuel et de la Communication (HAAC), le 16 novembre dernier. Les deux structures ont ensemble mené des réflexions sur leur collaboration et la professionnalisation de la presse togolaise.

Présidé par le directeur de publication du journal « Liberal », Fabrice Pétchézi, le nouveau bureau de l’OTM a pris fonction le 23 octobre dernier.

Recueillir les conseils des membres de la HAAC

Elus pour un mandat de deux ans, Fabrice Pétchézi et ses membres vont travailler pour relever d’importants défis auxquels sont confrontés la presse togolaise. Avant d’entrer dans le vif de son mandat, la nouvelle représentation a jugé nécessaire de se faire connaitre par la HAAC.

En effet, la HAAC est l’institution régulatrice des médias au Togo. L’objectif de la visite de l’OTM est de recueillir du président Pitalounani Telou et de ses membres des précieux conseils liés aux défis de la presse togolaise.

« Nous avons été beaucoup édifiés. Nous avons bénéficié des conseils aussi bien du Président que des autres membres qui représentent certes l’institution mais qui sont aussi nos devanciers. Je crois que cette rencontre a été vraiment profitable pour nous », s’est réjoui Fabrice Petchezi à la sortie de l’audience.

Des sujets d’intérêt commun évoqués

Les deux présidents ont mené des échanges autour des sujets d’intérêt commun notamment la professionnalisation de la presse togolaise. Le président de la HAAC et ses membres ainsi que ceux de l’OTM ont pour l’occasion émis le souhait de voir la collaboration existante entre les deux institutions se perpétuer et se renforcer davantage.

Contrairement à la HAAC, l’OTM est composé de plusieurs organisations de presse. L’organe d’autorégulation des médias au Togo se présente comme le tribunal des pairs. Ainsi, la professionnalisation de la presse est « une tâche de longue haleine qui passe nécessairement par le respect des règles de déontologie et d’éthique ».
L’OTM y veille et compte poursuivre la sensibilisation en interne. Il faut préciser aussi que la HAAC a encouragé le bureau de l’OTM à œuvrer pour la fusion des organisations professionnelles de la presse. Ce, conformément à l’une des recommandations des Etats généraux de la presse tenue en 2014 à Kpalimé.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *