Togo : lutte contre la corruption, HAPLUCIA met un outil à la disposition des acteurs impliqués

Les efforts de lutte contre la corruption au Togo se poursuivent pour la Haute autorité de prévention et de lutte…

Parredaction Catégorie Dossiers le 17 décembre 2020 Étiquettes : , , ,

Les efforts de lutte contre la corruption au Togo se poursuivent pour la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA). Un atelier de dissémination de l’étude sur la perception et le coût de ce phénomène a été organisé ce mercredi 16 décembre à Lomé.

Au cours des travaux, il a été question de mettre en lumière au moyen d’une base de données propre, l’état de la corruption dans le pays.

Présentation de rapport

En effet, cette rencontre a offert l’occasion d’une présentation du rapport sur la perception et le coût de la corruption au Togo, aux différents acteurs impliqués. Précisons que cette séance de travail a été possible grâce aux enquêtes quantitatives et qualitatives mené successivement en décembre 2019 et janvier 2020.

« Nous allons organiser trois ateliers. Aujourd’hui nous sommes avec le premier atelier qui est destiné aux acteurs impliqués dans la lutte contre la corruption. Il s’agit des organes étatiques de contrôle, les organisations de la société civile impliquée dans la lutte contre le fléau, les centrales syndicales et puis les acteurs du secteur privé », a indiqué Essohana Wiyao, président de HAPLUCIA.

Selon Essohana Wiyao, c’est un outil qui sera mis à la disposition des acteurs impliqués afin qu’ils puissent l’utiliser. Il accompagnera donc ces derniers dans leur mission axée sur le savoir, la prévention et la lutte contre la corruption.

Un rapport très utile

Pour l’institution en charge de la prévention et de la lutte contre la corruption et les infractions assimilées, dans le processus de lutte contre le fléau, le rapport mise en place est à la fois très utile et délicat.
Comme le souligne le président de HAPLUCIA, « C’est un outil précieux, c’est notre première pierre, c’est la pierre angulaire qui va nous servir à proposer une sortie nationale de prévention de lutte contre la corruption dont la procédure a été déjà lancée ».

Ainsi, poursuivi-t-il en disant que le comité de pilotage est déjà en place et que le processus de recrutement des consultants nationaux et internationaux a également déjà été lancé. Son élaboration sera donc l’activité principale au cours de l’année qui s’annonce.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *