vendredi, novembre 27, 2020


Togo : l’Université de Kara engagée pour la promotion et l’accompagnement des produits fabriqués localement

Pour la consommation locale, les universitaires sont disposés à apporter leurs contributions pour booster les produits locaux et les rendre…

Parredaction Catégorie Dossiers le 29 octobre 2020 Étiquettes : , , , , , , , ,

Pour la consommation locale, les universitaires sont disposés à apporter leurs contributions pour booster les produits locaux et les rendre compétitifs. Des échanges ont eu lieu, ce mercredi à l’Université de Kara, autour de la thématique de la promotion du consommer local.

Cette rencontre est intervenue à quelques jours du bouclage de ce mois de la consommation locale qui a démarré en début octobre.

Réfléchir sur la thématique de la consommation locale

L’Université de Kara se saisit, en effet, de la circulaire du 07 octobre de Madame le Premier ministre, Victoire Tomegah-Dogbé. Elle était émise lors de la cérémonie d’ouverture de la promotion des produits togolais. Ceci, pour promouvoir la consommation locale et les produits Made In Togo.

Ainsi, le Président de l’Université de Kara (UK), Professeur Komla SANDA, a initié, dans cette logique, une conférence débat invitant le monde universitaire à réfléchir sur la thématique de la promotion de la consommation locale au Togo.

Accompagner les producteurs locaux

Les Universités ont des experts de tout genre pour accompagner les producteurs locaux, certifié les produits, les mettre aux normes d’hygiènes et de qualités internationales pour que leur acceptation soit améliorée à l’interne, estime le Président de l’UK. Aussi à l’externe, ils pourront accompagner les producteurs pour que leurs compétitivités soient aussi accrues. Ceci afin que certains marchés surtout des niches à l’internationale soient percés. De ce fait, ils feront du bien à l’économie togolaise, a renchéri le Professeur Komla SANDA.

Pour les autorités locales, notamment celles de la commune de Kozah 1, il faut une éducation sur la consommation locale à la base. Ainsi, l’UK prend sur elle-même de booster cette sensibilisation, d’amener les jeunes à accepter de consommer local. « D’ici la deuxième génération, que tout le monde accepte de consommer togolais. Et je souhaiterais que ça ne s’arrête pas seulement à l’université. Que ça commence déjà au cours primaire », a indiqué la première adjointe au maire de la commune de Kozah 1.

Il faut rappeler qu’à cette rencontre, le port des tenues locales était exigé. Son issue a été soldée par l’exposition et la dégustation des produits locaux.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *