Togo : l’UAFA outille les jeunes handicapés visuels, sur la promotion des droits des personnes aveugles et malvoyantes

L’Union africaine des aveugles (UAFA) organise un atelier de formation de trois jours à Lomé. Débuté, le mercredi 16 décembre,…

Parredaction Catégorie Société le 18 décembre 2020 Étiquettes : ,

L’Union africaine des aveugles (UAFA) organise un atelier de formation de trois jours à Lomé. Débuté, le mercredi 16 décembre, il concerne les jeunes handicapés visuels et le bureau exécutif de l’Association togolaise des aveugles (ATA). L’atelier a pour thème « la promotion des droits des personnes aveugles et malvoyantes en Afrique à travers le protocole africain sur le handicap ».

La rencontre qui prend fin ce vendredi 18 décembre, est placée sous le thème, « leadership et plaidoyer». Le lancement des travaux a été fait par la présidente de la CNDH-Togo, Mme Polo Nakpa.

Contribuer à la ratification du protocole

En vue d’une bonne intégration des personnes en situation d’handicap visuel, l’UAFA a initié cette rencontre. Elle a pour objectif général, de contribuer à la ratification du protocole africain sur le leadership par les gouvernements des huit pays cibles du projet.

C’est un combat que mène l’Union depuis plusieurs années déjà à travers plusieurs pays du continent. Au cours des travaux, l’Union africaine des aveugles entend mettre la lumière sur les différents aspects du projet.
Aussi, pour l’Union, ces moments sont également organisés pour avoir une idée assez précise sur la situation générale des non-voyants et mal voyants en Afrique.

S’approprier le contenu du protocole

De façon spécifique, cette assise de trois jours, vise à procéder au lancement officiel du projet et à renforcer les capacités des participants sur le contenu du protocole en vue de son appropriation. Il est question également de les outiller sur le leadership et les techniques de plaidoyer en vue de leur implication dans le processus de la ratification du protocole.

Les organisateurs comptent également, informer les médias sur le projet, en vue de leur accompagnement soutenu. L’approche participative sera adoptée durant l’atelier. Alors plusieurs présentations seront faites. Les travaux seront sanctionnés par un rapport général intégrant les recommandations émises.

Lire aussi : Togo : l’Académie Bilimon veut forger des citoyens responsables et utiles

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *