Togo : l’OTR prête oreilles attentives aux commerçantes du grand marché de Lomé

L’Office Togolais des Recettes (OTR) était au grand marché de Lomé ce mardi 8 septembre 2020. L’institution s’est entretenue avec…

Parredaction Catégorie Economie le 10 septembre 2020 Étiquettes : , , , ,

L’Office Togolais des Recettes (OTR) était au grand marché de Lomé ce mardi 8 septembre 2020. L’institution s’est entretenue avec les femmes commerçantes des marchés d’Adawlato et d’Agbandahonou lors de leur réunion mensuelle. Celles-ci se sont regroupées au sein du groupement dénommé Solidarité pour l’Epanouissement des Femmes Commerçantes du Togo (SEFECTO).

La démarche s’inscrit dans le cadre de la tournée menée depuis peu par l’OTR dans les différents marchés de la ville. Il s’agit des marchés Akodesséwa, Doevikpanou, Cacavéli et autres. L’initiative entamée visait à expliquer aux revendeuses les opérations de l’OTR. Ceci afin d’aplanir les différends et incompréhensions les opposant.

Une rencontre judicieuse

Au cours de cette rencontre, la délégation de l’OTR s’est attelée à écouter les inquiétudes de ces bonnes femmes. Elle a, par le biais de ses représentants, veillé à expliquer soigneusement la nécessité des impôts et les mécanismes liés. Les différents types d’impôts et taxes dont elles doivent s’acquitter ont été également explorés.

Ceci afin de les rassurer quant au bien-fondé des impôts et à démêler les bonnes pratiques des fausses. Ainsi, elles pourraient se mettre à jour pour ne pas tomber sous le coup des sanctions prévues par la loi. De plus, il a été question de les inciter à payer librement et à temps leurs impôts.

C’est ce que confirme l’intervention de M. Abotsitse Edenam Komi, Inspecteur des impôts, chef section déclaration fiscale. « Nous avons parcouru tour à tour les différents types d’impôts auxquels elles sont assujetties. Nous les avions conviées à s’adresser à nous lorsqu’elles ont des difficultés en ce qui concerne la compréhension des méthodes fiscales ».

Des éclaircissements utiles

La séance de sensibilisation de l’OTR a été vivement appréciée par les revendeuses du grand marché. Elles estiment avoir enfin compris le rôle de l’impôt dans le développement d’un pays. Ce qui va dorénavant réduire les risques de conflits et de malentendus lors des recouvrements d’impôts.

« Avant, on ne comprenait rien. La sensibilisation est bonne et nous a beaucoup éclairé », a laissé entendre Aflimba Johnson Comlan Cataria, présidente de SEFECTO. A cet effet, elle convie commerçants et commerçantes à vraiment entretenir une bonne relation avec les impôts.

Elle a, aussi, exhorté les commerçantes à s’inscrire au Centre des Formalités des Entreprises et à payer leurs impôts. En le faisant, elles pourraient bénéficier des réductions ou avantages fiscaux auxquelles elles ont droit en cas de besoin. Et c’est de cette manière qu’elles pourraient être actrices de développement du Togo.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *