Togo : l’officière Agba Mazalo désormais porte-parole de la police de la MINUSCA

Le professionnalisme des forces de sécurité togolaises n’est plus à démontrer. Présents depuis quelques années dans les multiples missions de…

Parredaction Catégorie Dossiers le 21 septembre 2020 Étiquettes : , , , , ,

Le professionnalisme des forces de sécurité togolaises n’est plus à démontrer. Présents depuis quelques années dans les multiples missions de paix, les soldats togolais font toujours parler d’eux. Plus spectaculaire est l’implication de la gente féminine dans ce corps de métiers. Les femmes gendarmes ou policières font la fierté des contingents togolais et de la nation toute entière. C’est le cas de la Capitaine Agba Mazalo, cheffe de la cellule communication de la Gendarmerie nationale togolaise, dans le cadre de la mission des Nations Unies en Centrafrique(MINUSCA).

Cette officière de la gendarmerie togolaise devient la nouvelle porte-parole de la composante Police. Elle a pris officiellement fonction mercredi 16 septembre, selon les informations publiées sur le compte Twitter de la Mission. « Bienvenue Capitaine Agba Mazalo, nouvelle porte-parole de la Police de la MINUSCA », s’est félicité le porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Monteiro.

Description du nouveau poste

Les tâches que doit accomplir la capitaine Agba Mazalo à ce poste sont diverses et variées. Elles sont à la fois administratives et opérationnelles.

Au plan administratif, elle aura pour tâches de dresser les rapports et explications hebdomadaires. Ces rapports sont destinés à mieux expliquer le mandat de la MINUSCA et le partenariat entre les différentes forces. Précisément le partenariat entre la composante de la Police avec la Gendarmerie de la RCA.

Au plan opérationnel, elle est censée apporter également son appui. En effet, la Police de la MINUSCA apporte un appui quotidien aux Forces de Sécurité Intérieure. Ceci par l’intermédiaire de la colocation d’officiers individuels de police dans les commissariats de police et les brigades de gendarmerie.

Cet appui prend de nombreuses formes. Il peut s’agir d’un appui aux enquêtes criminelles, développement d’une police de proximité, patrouilles de sécurisation, soutien à des services. La Capitaine Agba succède au capitaine Franck Gnapié.

La composition de la mission multidimensionnelle

Elle comprend 400 officiers individuels de police et 12 unités constituées de police, et l’unité de 140 hommes et femmes chacune. La composante Police a établi son quartier général à Bangui, siège des principales institutions et aussi la plus grande ville du pays.

Si la majorité des effectifs d’UNPOL sont déployés à Bangui, 4 unités constituées de police sont déployées hors de la capitale (Bouar, Kaga Bandoro, Bambari et Bria). A cela s’ajoutent les 100 officiers individuels de police affectés dans les 11 bureaux de terrain, disséminés sur l’ensemble du territoire centrafricain.

En cas de défaillance, l’UNPOL peut procéder à des arrestations. Ceci tout en respectant les conditions juridiques qui sont très précises. Les individus interpellés dans ce cadre sont remis aux autorités judiciaires centrafricaines.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *