Togo: L’INSEED et l’UNFPA font le point du processus du 5ème Recensement Général de la Population et de l’habitat

La tenue du prochain recensement général de la population et de l’habitat se précise de plus en plus. A cet…

Parredaction Catégorie Dossiers Société le 12 mars 2021 Étiquettes : , , , ,

La tenue du prochain recensement général de la population et de l’habitat se précise de plus en plus. A cet effet, une rencontre a eu lieu à Lomé ce jeudi 11 mars entre l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques et Démographiques (INSEED) et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Cette réunion, s’est effectuée conformément aux rencontres mensuelles qui se tiennent d’habitude entre les deux institutions et a permis de faire un point sur le processus.

Une évaluation nécessaire

Cette assemblée mensuelle avait pour ordre du jour : faire le point et le suivi de la feuille de route élaborée dans le cadre du 5è Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH5). Présente, la représentante de l’UNFPA, a tenu à féliciter le Togo sur sa promptitude à réaliser ce projet. « Le Togo était l’un des rares pays à n’avoir pas repoussé les échéances du recensement et pour avoir pris en compte la question de la pandémie dans tout le processus du RGPH5 », a-t-elle déclaré. « Le RGPH5 est une des grandes priorités du Togo qui mesure bien l’importance stratégique des données désagrégées au regard des besoins en indicateurs pour la planification et le suivi-évaluation », a-t-elle ajouté.

L’opération permettra donc de disposer de données statistiques actualisées et fiables sur ce que représente la population togolaise, entre autres. Ceci favorisera « l’évaluation des agendas nationaux et internationaux », comme le Plan national de développement (PND), les Objectifs du Développement Durable (ODD), l’agenda 2063 de l’Union Africaine, avait souligné Sani Yaya au lancement du RGPH5.

Un projet dans la droite lignée du PND

Lancé le 15 décembre 2020, le RGPH5 (5ème Recensement général de la population et de l’habitat) est prévue pour durer 3 ans. Elle a été initiée 10 ans après la dernière, afin d’actualiser ses données démographiques et humaines. L’opération, devrait donc permettra de disposer des indicateurs nécessaires au suivi et à l’évaluation des agendas nationaux et internationaux d’après le ministre Sani Yaya.

Par ailleurs, « Cela rentre dans la mise en œuvre du Plan national de développement (PND), des Objectifs du Développement Durable (ODD), de l’agenda 2063 de l’Union Africaine et aussi de l’analyse et l’exploitation du dividende démographique et sur le processus de décentralisation et de développement local » a-t-il rajouté.
En rappel, le coût du projet est estimé à près de 8,7 milliards FCFA, dont 40 % viennent du Togo.

Lire aussi / RGPH-5: la FETAPH outille les techniciens de l’INSEED

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *