Togo : les travailleurs domestiques outillées sur leurs droits et devoirs

Le samedi dernier, ils étaient une vingtaine de travailleurs et travailleuses domestiques à être formés sur leurs droits et devoirs….

Parredaction Catégorie Dossiers le 22 septembre 2020 Étiquettes : , , , , , ,

Le samedi dernier, ils étaient une vingtaine de travailleurs et travailleuses domestiques à être formés sur leurs droits et devoirs. L’atelier de formation était organisé par le syndicat national des travailleurs domestiques du Togo (SYNADOT).

La rencontre visait à faire des participants des travailleurs domestiques plus efficaces dans leur fonction. Surtout en cette période où cette catégorie de travailleurs est vivement touchée par la pandémie de la Covid-19. Elle lutte encore acharnement pour obtenir le Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG). Alors, il est important que chacun d’eux puisse connaitre ses droits pour pouvoir travailler et bien en jouir.

Une formation nécessaire

Malgré les avancées en matière de droit du travail, les travailleurs domestiques font face à la précarité. Ils sont souvent victimes de harcèlements et de violences dans l’exercice de leur fonction. Aussi, ils ne bénéficient pas de protection sociale. Alors, cet atelier de renforcement de capacités leur était fort bien utile.

C’est ce qu’affirme Guezo Koffi Adjé, secrétaire général du GSA. Pour lui, la formation a été une aubaine. Elle a permis aux travailleurs domestiques, de maitriser des textes législatifs ou règlementaires en vigueur au Togo.

« Il vous faudra à chaque fois actualiser vos connaissances afin de répondre aux multiples exigences », avait-il convié les participants. Aussi, il les a exhortés au respect strict des mesures barrières. Afin qu’ils puissent préserver leur vie et ainsi mieux défendre leurs droits.

Une ignorance comblée

Pour la formatrice, Claire Quenum de l’ONG Floraison, l’atelier a été bénéfique pour les participants. Ils connaissent enfin leurs droits en général en tant humain et leurs droits dans le travail domestique. « Quand on ne connait pas ses droits, on ne peut pas les revendiquer », a-t-elle précisé.

Mais, c’est quand il y a le devoir qu’on peut facilement réclamer ses droits. Car dans le travail domestique, il y a des exigences qu’il faut absolument respecter pour pouvoir réclamer valablement ses droits.

« Je crois que ce séminaire vient à point nommé pour nous ouvrir davantage l’esprit pour pouvoir jouir de nos droits et devoirs », a déclaré l’une des participants. « Je tiens à remercier les représentants de ce syndicat qui nous ont donnés ce privilège de connaitre nos droits. Ceci afin de pouvoir bien faire notre devoir », avait-t-elle rajouté.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *