Togo : les cinq défis de Victoire Tomegah-Dogbé pour faire du pays une nation émergente

Fraichement nommée y a quelques jours à la tête de l’exécutif togolais, Mme Victoire Tomegah-Dogbé n’a pas tardé à prendre…

Parredaction Catégorie Dossiers le 8 octobre 2020 Étiquettes : , , , ,

Fraichement nommée y a quelques jours à la tête de l’exécutif togolais, Mme Victoire Tomegah-Dogbé n’a pas tardé à prendre ses marques. Elle s’est entretenue ce mardi 06 octobre 2020, avec ses collaborateurs de la primature et ceux du secrétariat général du gouvernement.

Il était question, pour elle, de passer en revue les troupes et surtout de définir les lignes directrices de leur collaboration. Concrètement, il s’agissait d’une mobilisation du personnel à plus de responsabilités et d’engagement. La finalité est celle d’une mission réussie en fin de mandat. Alors, les nouvelles instructions ont été données aux administrés pour pouvoir relever les défis qui s’imposent au nouveau gouvernement.

De nouveaux défis à relever

D’après le Premier ministre, l’émergence du Togo passe par le relèvement de cinq défis majeurs. Le premier et plus gros défi est celui de l’accroissement du rôle de la demande de la sous-région. Cet objectif pourra être réalisé à travers une intégration beaucoup plus accrue et plus ciblée. Ce qui implique un raccourcissement des chaines d’approvisionnements.

Le deuxième défi concerne la modernisation, la digitalisation de l’économie. Elle suppose la modernisation de toutes les structures. Le troisième, quant à lui, prend en compte l’augmentation des investissements privés au Togo. Le renforcement du positionnement du pays en tant que hub logistique constitue le quatrième défi.

Le cinquième défi met un accent particulier sur la nécessité d’améliorer l’efficacité de l’action publique. En gros, il faudrait renforcer les structures de l’Etat et essayer d’assurer une meilleure résilience des systèmes éducatifs et sanitaires. Ceci dans l’unique but de mieux s’organiser pour anticiper sur les risques futurs.

De nouvelles valeurs à partager

Pour réaliser la vision du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, de nouvelles manières ou méthodes de fonctionnement doivent s’appliquer. Pour cela, le Premier ministre Tomegah-Dogbé a vivement exhorté ses collaborateurs à faire siennes certaines valeurs clés.

« Nous avons besoin de revisiter nos méthodes de travail. Je serai très exigeante sur la disponibilité. Donc ces quelques valeurs, c’est l’inclusion, la transparence, l’intégrité, l’exemplarité et la déontologie. Et un élément qui compte pour moi dans tout mon parcours c’est l’esprit d’équipe », avait-t-elle précisé. Le respect de la hiérarchie, la ponctualité, la loyauté font également partie des valeurs prônées.

Le directeur du cabinet a, au nom du personnel de la primature et du secrétariat général, tenu à rassurer la cheffe de l’exécutif. Particulièrement sur leur promptitude à exécuter de la meilleure façon les instructions du Premier ministre. « Je voudrais vous rassurer de notre loyauté, de notre fidélité et de notre travail à vos côtés pour mener à bien votre mission afin de réaliser la vision du chef de l’Etat pour le bonheur du peuple togolais », avait-t-il déclaré.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *