Togo : le gouvernement entend redynamiser la lecture publique

Le nouveau gouvernement était à son deuxième conseil des ministres, ce mercredi 04 novembre, sous l’égide du président de la…

Parredaction Catégorie Dossiers le 5 novembre 2020 Étiquettes : , , , , , , ,

Le nouveau gouvernement était à son deuxième conseil des ministres, ce mercredi 04 novembre, sous l’égide du président de la République Faure Gnassingbé. Plusieurs sujets ont fait objet d’échanges au cours de la séance.

En effet, le Conseil a examiné un projet de décret qui porte notamment sur la création d’un Centre National de Lecture et d’Animation Culturelle (CENALAC).

Renforcer les structures de lecture publique

Au palais de la Présidence et conduit par Faure Gnassingbé, le conseil des ministres a décidé de donner une nouvelle dynamique à la lecture publique au Togo. Une façon pour les autorités togolaises de revaloriser le domaine et donner un engouement aux amoureux de la lecture.

De ce fait, le conseil a examiné en première lecture un projet de décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement du centre national de lecture et d’animation culturelle (CENALAC). L’initiative vise à consolider et renforcer toutes les structures publiques intervenant dans la lecture.

Promouvoir et favoriser l’accès aux livres

Selon le communiqué sanctionnant le conseil des ministres, la création d’un tel centre national de lecture et d’animation culturelle vise à fédérer toutes les structures intervenant dans la lecture publique.

A cet effet, le centre sera chargé notamment de promouvoir et favoriser l’accès aux livres, à la lecture et à l’animation culturelle, précise ledit communiqué. Il s’agira également de veiller à la conservation, à l’enrichissement et à la valorisation du patrimoine des bibliothèques et des médiathèques.

Pour rappel, ce conseil est le deuxième tenu mercredi depuis la mise en place du nouveau gouvernement Tomégah-Dogbé. Ce gouvernement ambitionne de relancer le pays à travers entre autres sa politique de création et de modernisation de nouvelles structures. Un objectif qui s’inscrit dans la dynamique du Plan national de développement (PND 2018-2022).

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *