dimanche, janvier 17, 2021


Togo : le Conseil des ministres décide de la gratuité prochaine de l’accouchement

Le gouvernement du Togo s’engage davantage à protéger ses populations. En Conseil des Ministres ce mercredi 25 novembre 2020, il…


Le gouvernement du Togo s’engage davantage à protéger ses populations. En Conseil des Ministres ce mercredi 25 novembre 2020, il a écouté une communication relative à la mise en place du Programme de gratuité de la prise en charge de la femme enceinte au Togo.

Présenté par la ministre déléguée chargée de l’accès universel aux soins, l’objectif principal de ce programme est de réduire la mortalité maternelle et néonatale. Ainsi, les femmes enceintes bénéficieront, dans les prochains jours, d’une prise en charge gratuite.

La portée du programme

Cette annonce a été faite à la suite du Conseil des ministres tenu sous la présidence du chef de l’Etat Faure Gnassingbé. L’initiative, s’inscrit dans le cadre du Programme de gratuité de la prise en charge de la femme enceinte. Il a pour objectif principal la réduction de la mortalité maternelle et néonatale.

Le programme sera mis en œuvre essentiellement dans les unités de soins périphériques et prendra en compte quatre (04) catégories de prestations. Il s’agit de la planification familiale ; la Consultation prénatale (CPN), l’Accouchement et la Césarienne.

Sa mise en œuvre nécessite une enveloppe de près de 7,140 milliards de FCFA pour l’année 2021.

Planning familial

Aussi, « Le Programme sera soutenu par une campagne active et renforcée de planning familial avec l’appui des agents de santé communautaire et l’implication des populations à la base afin d’inciter à l’espacement des naissances », a souligné le communiqué final du conseil des ministres.

Soulignons que la planification familiale regroupe l’information, les moyens et les méthodes qui permettent aux individus de décider librement de la dimension de leur famille et de l’espacement des naissances. Cela comprend un large éventail de contraceptifs – dont la pilule, les implants, les dispositifs intra-utérins, les procédures chirurgicales qui limitent la fertilité et les méthodes barrières telles que les préservatifs – ainsi que des méthodes non invasives comme la méthode du calendrier ou l’abstinence.

Par ailleurs, la planification familiale comprend également des informations sur la grossesse volontaire, ainsi que sur le traitement de l’infertilité.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *