Togo : le bien-être des enfants scelle l’union entre UNICEF et Orabank

L’antenne locale du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) et l’institution bancaire Orabank ont décidé de s’unir. La convention…


L’antenne locale du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) et l’institution bancaire Orabank ont décidé de s’unir. La convention de partenariat a été paraphée ce mercredi, 28 octobre 2020, au siège de Oragroup à Lomé. Cette signature vient aussi renforcer leur collaboration.

L’accord a été signé entre la Représentante résidente de l’UNICEF au Togo, Dr. Aissata Bâ Sidibe, et le Directeur général d’Orabank, Guy-Martial Awona. Les deux structures s’engagent ainsi à œuvrer en faveur de l’épanouissement des enfants togolais.

La santé des enfants au cœur des actions

Avec Orabank, Unicef-Togo pourrait facilement mettre en œuvre son programme au profit du développement durable des enfants. Ce programme est relatif à la protection et à la prévention des enfants vulnérables contre la Covid-19 et d’autres maladies opportunistes.

D’une part, il s’agit essentiellement de travailler pour assurer la survie des enfants ainsi que l’éducation à la base. Il est question, d’autre part, de promouvoir les initiatives visant l’autonomisation des filles et des adolescentes.

Les actions qui seront menées dans le cadre du partenariat entre UNICEF-Togo et Orabank favoriseront l’atteinte des objectifs du Plan National de Développement (PND). A terme, elles permettront, également, d’atteindre les Objectifs du Développement Durable (ODD).

Diverses actions à mener

Plusieurs initiatives sont prévues dans le cadre de l’accord entre l’UNICEF-Togo et Orabank. Les deux institutions envisagent de mener des activités de plaidoyers, de promotion et de défense des droits de l’enfant.

Aussi, elles comptent mettre en place des mesures internes favorables non seulement au bien-être des enfants, de leur personnel mais aussi des clientèles. Des activités de sensibilisation sur le droit des enfants seront menées tant en zones rurales qu’urbaines. Les enfants de rues ou en conflits avec la loi seront également couverts par les projets.

« Contribuer au développement de la personnalité dès la petite enfance, à son épanouissement moral, culturel et économique de la communauté », tel est l’objectif, d’après le DG d’Orabank, Guy-Martial Awona.

Pour Dr. Aissata Bâ Sidibe, l’engagement d’Orabank vient concrétiser une initiative novatrice à l’Unicef. Celle-ci, a-t-elle précisé, vise l’accélération des résultats clef pour chaque enfant au Togo. Elle a donc félicité l’institution bancaire pour son implication.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *