Togo : la ville de Tsévié, autrefois lieu de refuge

« Stade Docteur Kaolo », ce nom vous dit-il quelque chose ? Difficile de vous retrouver mais, pas de soucis…

Parredaction Catégorie Dossiers le 11 décembre 2020 Étiquettes : , , , , , , ,

« Stade Docteur Kaolo », ce nom vous dit-il quelque chose ? Difficile de vous retrouver mais, pas de soucis à vous faire. L’épisode deux (2) de notre série dénommée « promenade dans les villes togolaises » vous apporte des réponses.

Assez réfléchi ! Le « Stade Docteur Kaolo » est le terrain municipal de football de la ville de Tsévié. Vous l’aurez compris, nous quittons le marché du troc de « Togoville » pour « Tsévié », chef-lieu de la région Maritime.

la ville de Tsévié, fruit d’une escapade

La ville de Tsévié est située dans la préfecture de Zio (sud du Togo). Elle s’illustre comme un carrefour commercial, du fait de sa position. D’une part, Tsévié est traversée par la route nationale N°1 (Lomé- Cinkassé) et d’autre part, par la route Lomé à Tabligbo (la ville du clinker).

Revenons à la genèse de cette ville créée au 18ème siècle. Tsévié doit son existence à un groupe des Adja-Éwé qui étaient en fuite de Notsé (chef-lieu de la préfecture du Haho). Selon l’histoire, les membres dudit groupe auraient fui la dictature du Roi Agokoli 1er.

Les fuyards, une fois installés ont fait la culture du haricot. Craignant les représailles du Roi Agokoli 1er, une partie du groupe continua la fugue vers le sud profond du Togo (Lomé). L’autre partie décida de rester sur les lieux afin de faire la récolte du haricot.

Ayia ne tse vie (langue éwé) signifiant littéralement (que le haricot murisse un peu). C’était le motif principal des résistants qui n’ont finalement pas reçu la visite du fameux Roi Agokoli. Au fil des temps, ils s’installèrent confortablement dans leur localité qu’ils nommèrent « Tsévié ».

Hommage au haricot

L’on peut fièrement dire que c’est grâce au haricot que la ville de Tsévié, habitée par 59.563 personnes (2014) est née. Chaque année le haricot est célébré par les fils et filles des 17 cantons de Tsévié qui se retrouvent à l’occasion d’Ayizan (fête du haricot).

Ayizan est la fête des moissons dans le Zio et se tient chaque 2ème samedi du mois d’août. C’est une manière pour ce peuple multiethnique de se rappeler collectivement de son histoire. L’agriculture est donc l’activité principale dans cette localité distante de 35km de Lomé. L’Artisanat, le commerce et l’industrie y occupent aussi une place importante. Il n’est pas à passer sous silence le fait que la ville de Tsévié soit dotée d’infrastructures modernes.

La ville fait également parler d’elle à travers d’illustres natifs ayant fait la fierté du Togo. La diva Bella Bellow y a vu naissance le 1er janvier 1945.

Aussi, Apéti Kossivi Edmond surnommé « Docteur Kaolo », la star du football togolais des années 1960 et 1970 est originaire de cette localité. Décédé le 2 juillet 1972, il a disputé la Coupe Africaine des Nation de 1972.

C’était la première participation du Togo et l’international attaquant était le seul buteur avec 4 buts.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *