Togo : la version finale du document du plan sectoriel de l’éducation 2014-2015 a été présentée par les acteurs concernés

Le Togo multiplie des initiatives pour une éducation de qualité avec les évolutions constatées au plan national, régional et même…

Parredaction Catégorie Culture le 13 novembre 2020 Étiquettes :

Le Togo multiplie des initiatives pour une éducation de qualité avec les évolutions constatées au plan national, régional et même international. A cet effet, les acteurs de l’éducation se sont mis d’accord pour réviser le plan sectoriel de l’éducation 2014-2015 afin de l’adapter aux défis de l’heure.

Ainsi, la version finale du document a été présentée aux autorités en charge de l’éducation, ce jeudi à Lomé, avec la présence effective du ministre des enseignements primaire et secondaire Dodji Komla Kokoroko.

L’accent sur les objectifs très importants

« En reprogrammant ainsi le document de politique sectoriel de l’éducation, nous avons essayé de mettre l’accent sur des objectifs très importants tels que l’accès inclusif à l’éducation pour tous. Ensuite, l’amélioration de la qualité de l’éducation, l’amélioration de la gouvernance et de la gestion du secteur de l’éducation dans notre pays », a indiqué le Professeur Séna Yao Akakpo Noumado, secrétaire technique permanent du plan sectoriel de l’éducation.

La particularité se trouve, poursuit le secrétaire, au niveau des objectifs réadaptés pour les aligner sur les agendas internationaux et les réformes en cours dans le secteur.

« Vous verrez qu’au niveau de l’amélioration de la qualité, on mettra l’accent sur la formation des enseignants, formation initiale et formation continue, l’accent sur l’accompagnement, le contrôle et le suivi des enseignants en exercice. Egalement, l’accent sera mis sur l’amélioration des acquis d’apprentissage des élèves », a-t-il souligné.

Orienter l’éducation vers les réalités

Selon les promoteurs, les réformes entamées seront mises dans un ensemble de stratégies conçues de sorte que du préscolaire jusqu’à l’Université, l’éducation soit orientée vers les réalités du conseil national.

Pour le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Prof Dodji Kokoroko, l’amélioration du système éducatif togolais est une affaire de tout le monde. Le nouveau patron en charge de l’éducation estime que les responsables communaux ont aussi leur part de responsabilité à jouer.

La meilleure stratégie pour surmonter cette difficulté consisterait à amener d’autres acteurs à se saisir de la question éducative. Dans les semaines à venir, vous verrez un atelier organisé par le ministère de l’éducation avec les collectivités locales ainsi que le ministère de l’administration territoriale afin que les responsabilités soient situées.

Lire aussi : Togo/Éducation : l’ODI offre des kits scolaires aux élèves de l’EPP Adamavokopé

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *