vendredi, octobre 30, 2020


Togo : la seconde phase des maisons de justice bientôt opérationnelle

Après la phase pilote installée à Cinkassé, Dapaong, Agoè-Nyivé et Baguida, c’est le tour de la seconde phase des maisons…

Parredaction Catégorie Dossiers le 18 septembre 2020 Étiquettes : , ,

Après la phase pilote installée à Cinkassé, Dapaong, Agoè-Nyivé et Baguida, c’est le tour de la seconde phase des maisons de justice de Kétao, d’Anié, de Kpélé, et de Zanguéra, d’entrer dans leur phase opérationnelle dans quelques jours.

C’est ce qu’a annoncé Mama Tchagnao, Directeur de l’accès au droit et à la justice au ministère de la justice chargé des relations avec les institutions de la République (Togo).

Les maisons de justice bientôt opérationnelle

Compte tenu de la pandémie, les travaux ont accusé du retard, mais toutes les procédures ont été faites, a déclaré le Directeur Mama Tchagnao. Ainsi, au niveau par exemple de Ketao et de Kpélé, il s’agit des bâtiments administratifs qui ont été réhabilités par le Programme d’appui aux populations vulnérables de la Présidence de la République. Aussi, les bâtiments de Zanguéra, et d’Anié ont été également déjà livrés.

Le personnel recruté et qui va exercer dans ces maisons est en formation à Kpalimé. « Nous avons recruté le personnel retenu qui s’y connait déjà. Ainsi avant de partir, nous allons faire ce qu’on appelle la formation de reconversion qui est prévue pour une semaine », a indiqué le Directeur Tchagnao.

Les équipements étant déjà fournis par les services de la Présidence de la République, nous pourrons ainsi dire que les maisons sont prêtes à ouvrir leurs portes.

Des maisons de justice, pour se rapprocher davantage de la population

C’est une promesse faite par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé qui se concrétise. En effet, les maisons de justice ont pour objectif d’amener les populations à obtenir les services publics de la justice et à moindre coût.

A cela s’ajoute la recherche en quelques sorte de lutter contre la pauvreté par le droit au niveau de la base. Ce qui prend forme suite aux comportements des populations, a constaté les autorités.

En outre, ces maisons favorisent la collaboration entre les maisons de justice et les juridictions classiques et entre les maisons de justice et les chefferies traditionnelles.

Les maisons de justice sont des structures mises en place pour organiser les traitements judiciaires de proximité. Elles exercent des activités de médiations et de conciliation entre deux parties sur un différend, source de litige pénaux.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *