Togo : la consommation locale, un atout indispensable pour la réalisation du PND

Pour faire de la consommation des produits locaux un levier de développement dans l’espace communautaire, le mois d’octobre a été…

Parredaction Catégorie Economie le 8 octobre 2020 Étiquettes : , , , , , , ,

Pour faire de la consommation des produits locaux un levier de développement dans l’espace communautaire, le mois d’octobre a été décrété « Mois du Consommer Local ». L’évènement qui est à sa toute 1ère édition au Togo a été lancé ce mardi à Lomé. Il est axé sur le thème « Promotion de la consommation locale : défis et perspectives dans la mise en œuvre du PND ».

Le Togo compte miser sur le secteur privé pour relancer son économie. Cette dernière a été violemment secouée par la crise sanitaire de la Covid-19. Le mois de la consommation locale constitue donc une belle opportunité d’affaires pour les jeunes entrepreneurs togolais. Car la consommation des biens et services locaux est l’un des défis du gouvernement togolais dans la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND).

Une facilitation de l’accès aux produits locaux

Promouvoir la consommation locale, c’est instaurer un mécanisme rassurant le consommateur sur la qualité du produit qui lui est offert. Alors, les mesures destinées à encourager l’accès des populations aux produits locaux doivent être renforcées.

Par conséquent, la consommation des produits locaux ne doit pas se limiter à un seul mois. Mais plutôt sur la durée afin de faire évoluer les habitudes. C’est ce qu’a indiqué Laurent Kouami Tamegno, président du conseil national du patronat du Togo.

Pour lui, les produits locaux doivent respecter les standards de qualité internationaux. « Nous tenons à rappeler que consommer local ne rime pas ou ne devrait pas rimer avec consommer des produits de moindre qualité », avait-il-précisé. C’est seulement ainsi que les produits togolais seraient plus privilégiés par les populations.

Une invitation à plus consommer togolais

La cheffe du gouvernement Victoire Tomegah-Dogbé a, pour sa part, invité les citoyens à consommer les produits du terroir. Selon elle, cette nouvelle habitude devrait encourager les producteurs et ceux qui transforment les produits locaux à pouvoir continuer.

« Ce qui nous revient à faire, c’est consommer ce qui est fait chez nous pour pouvoir encourager les jeunes producteurs togolais », avait-t-elle martelé. De plus, il faudrait faire davantage confiance aux produits togolais désormais.

Pour le ministre du commerce, de l’industrie et de la consommation locale, Kodjo Adedze, l’évènement s’accorde parfaitement avec le PND. II va à long terme générer un développement intégral et inclusif dans le pays. C’est-à-dire une réelle croissance ainsi que la création de 500.000 emplois.

Pour rappel, le « Mois du Consommer Local » est une résolution des ministres en charge du commerce de l’UEMOA. Elle a été prise lors d’une réunion tenue à Ouagadougou en octobre 2019 au Burkina-Faso.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *