dimanche, octobre 17, 2021


Gestion efficace des dépouilles mortelles : la commune de Yoto 2 aura bientôt sa morgue

D’ici six (06) mois, les populations de la commune de Yoto ne seront plus confrontées aux difficultés rencontrés dans la…

Parredaction Catégorie Santé le 6 octobre 2021 Étiquettes :


D’ici six (06) mois, les populations de la commune de Yoto ne seront plus confrontées aux difficultés rencontrés dans la gestion des dépouilles mortelles. La localité va être doté d’une morgue moderne répondant aux normes.

Les travaux de construction de cette infrastructure sanitaire dans la commune de Yoto 2 ont déjà démarré. Lundi 04 octobre dernier, s’est déroulée à Ahépé, dans le respect des gestes barrières, la cérémonie de pose de la première pierre.

Soulager les populations de la commune de Yoto 2

Construire une morgue dans la commune de Yoto 2 est une initiative portée par la municipalité. Le cout des travaux s’élève à trois cent millions (300.000.000 FCFA). Le projet bénéficie d’un appui technique et financier du groupe ANAFA International. La société spécialité dans la construction de ces infrastructures et a déjà fait ses preuves sur le sol togolais.

La cérémonie de lancement des travaux fut l’occasion pour la maire de la commune de Yoto 2, Sylvestre Ayawavi Adjra, d’exprimer sa gratitude à ANAFA International. Pour elle, cette infrastructure, qui sera livré en mars 2022, n’est pas uniquement destinée aux population de sa commune, mais à toute la préfecture de Yoto.

Aider les populations de la commune de Yoto 2 à limiter les risques

Doter la commune de Yoto 2 d’une morgue est la bienvenue, surtout en cette période pandémique. Contrairement à la pensée collective, la morgue est une infrastructure hospitalière. C’est ce qu’a fait comprendre, Directeur général Du groupe ANAFA International, Anani Maoukou Ekouhoho.

Aussi, il a dénoncé les risques encourus par les populations, en cette période de pandémie en manipulant les dépouilles mortelles. D’après lui, la construction de cette morgue entre dans le cadre de la riposte à la covid-19.

« La commune de Yoto particulièrement Ahépé, a un besoin depuis fort longtemps de cette infrastructure pour gérer ses dépouilles mortelles. La population éprouve d’énormes difficultés en cas de perte d’un proche et ça laisse place à beaucoup de pratique qui ne sont pas bien pour la santé de cette population », a-t-il dénoncé.

Lire aussi: Décentralisation : atelier de validation de l’outil d’Auto-Evaluation de la Performance des Communes (AEPC)

 

 

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *