mercredi, novembre 25, 2020


Togo : la CNDH poursuit sa mission de sensibilisation sur les libertés individuelles et collectives

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) est résolument engagée à faire respecter les libertés individuelles et collectives en…

Parredaction Catégorie Société le 30 septembre 2020 Étiquettes :

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) est résolument engagée à faire respecter les libertés individuelles et collectives en cette période de coronavirus. Un atelier de sensibilisation a réuni encore une fois les acteurs impliqués à Lomé depuis ce mardi.

La force spéciale mixte anti-pandémie mise en place pour accompagner les citoyens à respecter les gestes barrières est, encore, conviée à cette rencontre.

Respecter les libertés individuelles et collectives en période de Covid-19

La rencontre avec les acteurs impliqués en particulier la FOSAP s’inscrit dans le cadre du projet de « gestion de la Covid-19 et respect des libertés individuelles et collectives ». Elle permet d’échanger sur la nécessité de concilier la mise en œuvre des mesures prises par le gouvernement en cette période de crise avec les exigences des droits fondamentaux du citoyen.

« La présente rencontre a pour ambition de procéder à des échanges en vue d’une synergie d’action pour une meilleure prise en compte des droits de l’homme pendant la période d’exception », a expliqué la Présidente de la CNDH, Mme Nakpa Polo. La séance fait suite à deux ateliers régionaux déjà organisés, dans le même cadre, tenus respectivement à Lomé et à Kara.

Un projet soutenu par la Fondation Konrad Adenauer

Cette sensibilisation est soutenue par la fondation Konrad Adenauer. Ainsi, pour le coordonnateur de ladite fondation, ce soutien s’explique par les multiples violations des droits de l’homme constatées en ce temps de pandémie.

« Nous avons constaté que les libertés fondamentales sont mises en mal en cette période de Covid-19 dans le monde et nous avons initié une action pour accompagner les commissions des droits de l’homme dans la sous-région ouest africaine », a ajouté le coordonnateur.

Il s’agira particulièrement pour le Togo de trouver une « bonne formule afin que les populations continuent par jouir de leurs droits mais tout en comprenant qu’il y’a des restrictions qui sont mises en place pour le bien-être », a-t-il poursuivi.

Lire sur : https://lomegraph.com/togo-kanka-malik-natchaba-nouveau-sgg-a-echange-avec-les-dc-et-sg-des-ministeres/

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *