Togo : la BAD se félicite des retombées positives du projet PAEIJ-SP

Approuvé en octobre 2015, le Projet d’appui à l’employabilité et l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP) arrivera à…


Approuvé en octobre 2015, le Projet d’appui à l’employabilité et l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP) arrivera à son terme en décembre 2021. Dans une récente sortie, la Banque africaine de développement, qui a financé en grande partie ce projet, se félicite déjà des retombées positives engendrées par le projet.

Elle vise, à travers la mise en œuvre du projet, à contribuer à la redynamisation et à la modernisation du secteur du commerce au Togo.

Le PAEIJ-SP au-delà des attentes

« À une année de sa clôture (décembre 2021), le Projet d’appui à l’employabilité et l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs PAEIJ-SP a dépassé ses prévisions initiales », se félicite, mardi 03 novembre, la BAD.

Ainsi, le projet a favorisé la création de 25 635 emplois directs, dont 27% occupés par des femmes. Il a appuyé 1793 groupements agricoles et formé quinze institutions financières sur le financement des chaînes de valeur agricoles, a indiqué les promoteurs.

Egalement, le PAEIJ-SP a facilité l’accès au financement de seize PME. Il a formé 31 cadres sur la gestion de systèmes d’information du marché du travail. Il a mis aussi en place un identifiant unique pour suivre les jeunes intégrés dans l’appui à l’entreprenariat. En gros, le projet a facilité l’accès au financement de 541 bénéficiaires, a précisé l’institution.

Le PAEIJ-SP salué par les bénéficiaires

« Grâce à la collaboration avec le PAEIJ-SP, nous avons considérablement amélioré nos exportations vers l’Europe. De 1 000 tonnes par an, nous sommes passés à plus de 12 000 tonnes en trois ans de collaboration », a témoigné Toyo Yao, directeur général du groupe Jonction de croissance agricole au Togo (JCAT).

« Le PAEIJ-SP est un bel exemple de projet où la Banque a montré son avantage comparatif dans la promotion des PME agro-industrielles et de l’emploi des jeunes dans les chaînes de valeur agricoles au Togo », a souligné la BAD.

Financé à hauteur de 17,49 millions d’euros, le PAEIJ-SP est sous la forme de dons du Fonds africain de développement et du Fonds d’appui à la transition et d’un prêt du Fond spécial du Nigeria.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *