Togo : Jean Pierre Fabre, « Je suis de l’opposition… Mais, j’ai des relations normales avec la tutelle »

Disparu de la scène médiatique politique après le scrutin de février 2020, Jean Pierre Fabre vient de refaire son coming…

Parredaction Catégorie Politique le 7 octobre 2020 Étiquettes : , , ,

Disparu de la scène médiatique politique après le scrutin de février 2020, Jean Pierre Fabre vient de refaire son coming out. Ceci, après un bon moment d’immersion dans la gestion de la commune du Golfe 4. Il s’est prononcé, lundi, face aux professionnels des médias pour faire le point sur la première année de gouvernance de ladite commune.

Le maire de la commune du Golfe 4 est entré aux affaires depuis le 15 octobre 2019. Pour le moment son bilan à la tête de cette commune est peu reluisant. Les grandes réalisations prévues n’ont pu être effectuées comme il se devait. Le maire évoque des contraintes financières et autres. Quoi qu’il en soit le processus de décentralisation est en très bonne marche au Togo.

Un début difficile

Jean Pierre Fabre et son équipe, pour leur première année d’exercices, se sont heurtés à de rudes difficultés. C’est le cas principalement du défaut de moyens financiers. Cela explique le fait que la première année se soit passée sans grandes réalisations. « Nous avons un budget mais malheureusement c’est maintenant que nous avons ses sous », a indiqué le maire du Golfe 4.

« Les ressources collectées à notre profit par l’OTR nous ont été versées en septembre. C’est-à-dire, les ressources collectées de janvier à mai… Avec ça qu’est-ce que vous pouvez faire ? Pour payer les loyers et les salaires, c’est des avances auprès du trésor », avait-il ajouté. Ce qui témoigne de la complexité de la mission qui leur est assignée.

Pour le maire, avec la disponibilité actuelle des fonds, les choses vont pouvoir enfin se mettre en place. Il s’agira d’accentuer la lutte contre la propagation de la pandémie du Covid-19 et puis la résolution de certains problèmes sociaux. Ils sont la rénovation de certaines rues, la restauration ou réhabilitation de certaines écoles, des latrines publiques et autres. L’ambition est grande alors elle reste maintenue.

Une vision maintenue

Jean Pierre Fabre dans son allocution n’a pas manqué de répondre à ses détracteurs. Surtout ceux qui pensent qu’il se contente simplement de la « petite mairie ». « J’ai entendu des gens dire que Fabre a abdiqué de toutes ses ambitions et se replie sur la mairie du Golfe 4… Fabre c’est quelqu’un qui a beaucoup de classe et qui ne plonge pas dans le caniveau et qui refuse quand tous les jours on essaie de l’y entrainer », avait-il laissé entendre.

Son défi à lui, c’est de transformer les visages des vieux quartiers de Lomé, aussi bien dans les infrastructures sanitaires et sportives. Car aucune ambition n’est petite à partir du moment où on contribue à l’amélioration des conditions de quelqu’un.

« La commune du Golfe 4 est un joyau, un bijou. Mon ambition est de faire en sorte que ceux qui nous ont fait l’honneur de nous élire, de nous confier l’amélioration de leurs conditions de vie, à la fin de notre premier mandat que ces gens-là soient satisfaits de nous. Qu’ils puissent constater que nous avons amélioré leurs conditions de vie », a précisé le maire.

Lors des discussions à bâton rompu entre le conseil municipal et la presse, M. Fabre a été interrogé sur l’état des relations entre lui et le gouvernement, surtout les agents techniques qui leur ont été affectés par le gouvernement.

« Je suis de l’opposition et tout le monde le sait. Mais, j’ai des relations normales avec la tutelle qui est la préfecture et le ministre de l’administration territoriale. Le SG est là, ce n’est pas moi qui l’ai nommé mais il a des compétences dont j’ai besoin et je travaille avec lui en bonne intelligence », a déclaré Jean-Pierre Fabre.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *