Le Togo a attiré 277 milliards FCFA d’investissements directs étrangers en 2021

Au cours de l’année 2021, le Togo a poursuivi sa dynamique d’attraction des investissements directs étrangers dans son économie. En…

Parredaction Catégorie Economie le 24 février 2022 Étiquettes : ,


Au cours de l’année 2021, le Togo a poursuivi sa dynamique d’attraction des investissements directs étrangers dans son économie. En effet, selon les chiffres communiqués par le gouvernement à l’issue du conseil des ministres de ce 23 février, le pays aurait approuvé 38 projets cumulant un total de 277 milliards FCFA d’investissements prévisionnels.

L’effet PIA

Le Togo a attiré 277 milliards FCFA d’investissements directs étrangers en 2021Pour le gouvernement, cette dynamique d’attractivité de l’économie togolaise est à imputer à l’opérationnalisation progressive de la plateforme industrielle intégrée développée dans le cadre d’un partenariat public-privé avec Arise IIP, filiale de la multinationale singapourienne Olam. “La trajectoire en termes d’attraction d’investissements directs étrangers dans notre pays s’est améliorée dans le sillage de l’opérationnalisation progressive de la Plateforme Industrielle d’Adétikopé (PIA)”, indique le communiqué sanctionnant le conseil des ministres.

Rappelons que dès son inauguration en grande pompe en juin dernier, par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé; la Plateforme Industrielle a fait l’objet de plusieurs promesses d’investissements directs étrangers, à la fois de la part d’opérateurs économiques privés et d’institutions financières internationales. Au titre de ces dernières, nous pouvons citer la Société Financière Internationale (SFI), la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement (BAD), l’Africa Finance Corporation (AFC), et le Fonds pour le développement de l’exportation en Afrique (FEDA).

Le Togo a attiré 277 milliards FCFA d’investissements directs étrangers en 2021Toujours en juin, au cours des travaux du Conseil de Concertation Etat-secteur privé, Kodzo Adedze, ministre en charge du commerce et de l’industrie, avait annoncé que sept entreprises dont une togolaise avaient déjà finalisé des contrats de bail avec la Plateforme Industrielle d’Adétikopé. C’est notamment le cas de Togo Agro-Ressources SAU, une industrie agro-alimentaire qui évolue dans la transformation du soja en huile comestible, la TOGO Clothing Company qui opère dans le textile, M Auto Electric Mobility, société de fabrication de véhicules électriques, et Togo Wood Industries.

La maritime, porte d’entrée des investissement directs étrangers

Le Togo a attiré 277 milliards FCFA d’investissements directs étrangers en 2021Concentrant à la fois la majeure partie des infrastructures économiques et administratives et près d’un quart de la démographie du pays, la région Maritime est la zone administrative attirant le plus important volume d’investissement directs étrangers. Cependant, le gouvernement se veut optimiste pour la croissance des investissements directs étrangers au profit des autres régions économiques du pays. Arguant à ce propos qu’un intérêt est en progression auprès des investisseurs pour les régions de l’intérieur.

Par ailleurs, il est important de rappeler que le Togo s’est résolument engagé depuis quelques années dans une politique d’amélioration du climat des affaires et de promotions des investissements directs étrangers. Dans cette perspective, le parlement a adopté en décembre 2021, deux nouveaux textes de loi relatifs, l’un aux marchés publics, et l’autre aux contrats de partenariats public-privé (PPP).

Klétus Situ

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.