Togo : grève de 72 heures de la Fédération des syndicats de l’éducation nationale à partir de ce lundi

Comme annoncé, la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) a démarré une grève de cessation de travail. La FESEN…

Parredaction Catégorie Dossiers le 16 novembre 2020 Étiquettes : , , ,

Comme annoncé, la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) a démarré une grève de cessation de travail. La FESEN a appelé, à cet effet, tous les enseignants à observer une grève de 72 heures à compter de ce lundi 16 novembre.

Pour la FESEN, cette grève est reconductible jusqu’à satisfaction de ses revendications par les autorités du pays.

Une grève de 72 heures

« La FESEN lance un appel à tous les enseignants pour une cessation de travail de soixante-douze heures (72) heures sur toute l’étendue du territoire les lundi 16, mardi 17 et mercredi 18 novembre 2020 », a indiqué la fédération dans un communiqué.

En effet, la FESEN a déposé le lundi 02 novembre dernier, jour de la rentrée, sur la table du ministre en charge des enseignements primaire et secondaire, un préavis de grève. Ainsi, elle a donné au gouvernement 14 jours pour écouter les responsables de la FESEN et trouver une solution à leurs revendications, a annoncé son secrétaire général Hounsime Sénon.

Pour les enseignants, plusieurs recommandations ont été déposées sur la table des autorités pour une meilleure condition de travail. Suite au silence de ces dernières, la FESEN est passée à l’acte en lançant ce jour la grève de trois jours.

Quitter du dilatoire pour faire du concret

Pour le secrétaire général de la FESEN, il ne faut pas discuter pour discuter. Nous avons assez du dilatoire. On veut le concret. Il faut résoudre le problème et non faire du dilatoire, a-t-il souligné. Pour les responsables de la FESEN, le gouvernement, qui avait accompagné la signature du protocole d’accord, continue de garder silence sur la réalisation des recommandations faites.

Aussi, la rentrée scolaire s’est débutée, le 02 novembre, sur l’étendue du territoire dans les conditions difficiles de la Covid-19. Ainsi, la FESEN réclame un accompagnement du gouvernement pour lutter efficacement contre la pandémie en milieux scolaire et assurer une protection des enseignants.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *