dimanche, janvier 17, 2021


Togo : Glidji annule Epé-Ekpé 2020

Prévue pour ce jeudi 10 septembre à Glidji, la 357ème édition d’« Ekpésoso » n’aura pas lieu. Elle a été…

Parredaction Catégorie Dossiers le 9 septembre 2020 Étiquettes : , , , , ,

Prévue pour ce jeudi 10 septembre à Glidji, la 357ème édition d’« Ekpésoso » n’aura pas lieu. Elle a été annulée en raison de la Covid-19. Les organisateurs estiment que face à la propagation inquiétante du coronavirus, il fallait privilégier l’urgence sanitaire.

Alors que le peuple Guin s’apprêtait à célébrer une nouvelle année traditionnelle demain 10 septembre, coup de tonnerre : l’évènement est annulé. Les conditions ne sont pas réunies pour la prise de la pierre sacrée cette année en milieu Guin. C’est du moins, la conclusion qui sous-tend cette annulation.
Ainsi donc, la 357ème édition de la prise de la pierre sacrée, qui marque le nouvel an Guin, n’aura pas lieu.

Cette décision a été prise par Gèfiogan Sédégbé Folly-Bébé XV, Roi du peuple Guin. C’est à la suite d’une réunion tenue lundi avec Gèfio Folly Kponvé Alofa, le président du comité d’encadrement des précatifs. « Le roi invite les chefs de familles, les hounons (prêtes vodou) à respecter les mesures barrières et les remercie pour leur sens de maturité et de bonne compréhension », apprend-on dans une déclaration.

Pourtant, des mesures ont été prises en amont et en aval

Jusqu’à lundi, l’idée d’une annulation de la cérémonie d’Ekpésoso n’était pas envisagée. Les organisateurs ont pris une série de dispositions pour que l’événement se déroule dans un cadre minimal et symbolique. Se conformant aux décisions des autorités, 15 personnes étaient autorisées à assister à cette prise symbolique.

Les réjouissances publiques étaient interdites, selon plusieurs arrêtés. Les chefs-quartiers avaient même mené une série de sensibilisation dans leurs différents villages. Sensibilisation sur sensibilisation, l’information était passée, et tout le monde savait ce qu’il fallait faire : rester chez soi pour fêter.

Les autres cérémonies dépendant inéluctablement de la prise de la pierre sacrée, il va sans dire qu’elles sont toutes annulées. En effet, la prise de la pierre sacrée, marque le nouvel an Guin. Elle ouvre le bal d’une série d’évènements et cérémonies traditionnels. C’est, en tout cas, une grosse déception chez les Guins qui vivent un évènement historique. En réalité, ce n’est pas la première fois de l’histoire du peuple Guin que cette fête est annulée. Cependant, l’annulation de l’édition 2020 peut être acceptée, compte tenu du contexte sanitaire actuel.

Bouclage de la préfecture des Lacs

En prélude à la célébration d’Epé-Ekpé, le gouvernement a décidé le bouclage de la préfecture des Lacs. La mesure est en vigueur depuis le 03 septembre et se poursuit jusqu’au 17 septembre. Les autorités veulent éviter que cette fête soit une aubaine pour la propagation du virus. Ce bouclage a été approuvé par le comité d’organisation, qui s’était réunie le mercredi 26 août 2020, à Glidji. Pendant les bouclages, « Aucune autorisation ne sera accordée à quiconque sauf par le Ministère de l’Administration territoriale », soulignait Gèfio Folly Kponvé Alofa.

Celui-ci avait appelé « les adeptes des 41 divinités à rester à la maison en dehors des 15 personnes choisies » pour la cérémonie. Toutes les dispositions étaient donc prises pour rendre l’évènement possible… Mais hélas !

Une chose est sure : c’est une décision prise de façon réfléchie, en ayant surement consulté les divinités tutélaires. Précisons que les deux peuples Guin-Mina ont chacun son roi. Les Guins sont basés à Glidji et sont dirigés par Foli-bébé, alors que les Mina basés à Aného sont dirigés par Nana Ohini-Quam.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *