Togo : des fraudeurs de pass vaccinal en prison

Au Togo, plusieurs fraudeurs de pass vaccinal sont derrière les barreaux. Six d’entre les cas portés devant la juridiction de…

Parredaction Catégorie Santé le 5 novembre 2021 Étiquettes : ,


Au Togo, plusieurs fraudeurs de pass vaccinal sont derrière les barreaux. Six d’entre les cas portés devant la juridiction de Dapaong ont été condamnés pour faux et usage de faux.

En effet, les autorités togolaises ont sanctionné six personnes impliquées dans la délivrance de faux certificats de vaccination anti-Covid à Dapaong.

Des peines d’emprisonnement pour les fraudeurs de pass vaccinal et les corrompus

Que ce soient les corrompus ou les corrupteurs, tous ces fraudeurs de pass vaccinal ont été jugés et condamnés à des peines d’emprisonnement.

Togo : des fraudeurs de pass vaccinal en prisonIls ont été reconnues coupables des faits qui leur sont reprochés. Leurs identités ont été révélées.

Il s’agit de Monsieur OURO GNANGBA Tcha-Mollah, employé de bureau au CHR de Dapaong. Il écope de six (6) mois d’emprisonnement dont 3 assortis de sursis, et 3 d’emprisonnement ferme.

Le nommé KPALLA Katcha, maçon de profession est également condamné. Il a écopé de 6 mois de prison avec sursis.

Outre ces deux personnes reconnues comme fraudeurs de pass vaccinal, les quatre (4) bénéficiaires des fausses cartes vaccinales ont été également condamnés. Ils ont écopé chacun de 6 mois d’emprisonnement dont 4 assortis de sursis et deux mois d’emprisonnement ferme.

L’administration de vaccins, seul gage des cartes vaccinales

Le seul moyen fiable pour disposer des cartes vaccinales est et demeure l’administration des doses de vaccin. Les sensibilisations dans ce sens deviennent légion afin d’intéresser la plus grande partie des Togolais à la campagne vaccinale.

Togo : des fraudeurs de pass vaccinal en prisonPlusieurs sont ces Togolais qui doutent encore de l’efficacité des nombreux vaccins et pensent passer par des raccourcis et voies tortueuses pour se faire délivrer des cartes de vaccination, précieux sésame sans lequel l’accès aux bâtiments public est impossible.

Rappelons que le 25 septembre dernier un agent indélicat avait été intercepté par la force GMS Anticovid-19 dans ses investigations à la Polyclinique Agoè Demakpoè. Selon le Colonel Djibril Mohaman, coordonnateur de la Coordination Nationale de la Gestion de Riposte contre la Covid-19, il s’agissait d’un agent hospitalier surpris en flagrant délit en train de remettre une fausse carte de vaccination à une dame contre une somme de 15.000 FCFA sans lui avoir administré le vaccin.

Bernard A.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.