Togo/Football : et les Pharaons réussissent à plumer les Eperviers dans leur nid

Les Eperviers du Togo jouaient ce 17 novembre 2020 leur survie dans la course pour la CAN 2021. Après le…

Parredaction Catégorie Sport le 17 novembre 2020 Étiquettes : , , , ,

Les Eperviers du Togo jouaient ce 17 novembre 2020 leur survie dans la course pour la CAN 2021. Après le service minimum au Caire (1 but à 0), les Pharaons d’Egypte ont enfoncé le clou dans les ailes des Eperviers pour leur empêcher de prendre leur envol. Les Eperviers amenés par Claude Le Roy ont vu leur rêve noyé par les Pharaons sur une lourde défaite de trois buts à zéro.

Le vin est finalement tiré pour la sélection togolaise. La formation égyptienne a réussi à barrer la route aux Eperviers pour la CAN Cameroun 2021.

Encore une CAN sans le Togo

Claude Le Roy et ses poulains avaient grillé davantage leur chance de qualification en perdant lors de la troisième journée en Egypte par un score étriqué d’un but à zéro. La dernière chance pour espérer se qualifier sur des calculs de pronostics compliqués dans la suite de l’aventure des éliminatoires de la CAN était le test de ce 17 novembre 2020 face à l’Egypte au stade de Kégué. Les Egyptiens en quête de points pour rattraper le Comores en tête du classement du groupe G avec huit points n’ont pas fait de demi-mesure aux rapaces togolais. Avec une défense instable, un milieu poreux et une attaque sans réalisme devant les buts adverses, le Togo a payé la lourde tribu des erreurs défensives sur un score de trois buts à un. Les Eperviers du Togo rate ainsi leur seconde CAN consécutive après celle de 2017 au Gabon.

Un bilan chaotique des Eperviers sous Claude Le Roy

Le public sportif togolais est devenu de plus en plus sceptique au vu des résultats produits depuis la CAN 2017. Même s’il existe un semblant d’union autour de la sélection nationale A, peu croyait à une quelconque chance de qualification des Eperviers pour la CAN 2021 au Cameroun. Au soir de ce 17 novembre 2020, le vin est donc tiré et le sélectionneur des Eperviers, Claude Le Roy, ne pourra donc justifier tous ces résultats de sa formation. Si aux yeux de ce dernier la défaite du 14 novembre dernier était « héroïque », personne ne pourra dire de celle du 17 novembre qu’elle n’était pas humiliante. C’est donc un parcours de deux CAN manquées avec une équipe en constante reconstruction sous Claude Le Roy.

Les Eperviers du Togo n’ont donc leurs yeux que pour pleurer après ce bilan chaotique. La course se poursuit pour d’autres formations mais le Togo et bien d’autres pays devront être spectateurs de la CAN Cameroun 2021.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *